Préparation d’une Loi de finance rectificative : Le Pse au coeur du budget

Les besoins de financement des projets du Plan Sénégal émergent (Pse) seront pris en compte dans l’exercice budgétaire en cours. Le gouvernement prépare à cet effet, une loi de finances rectificative (Lfr). Sur sa justification, Amadou Bâ, ministre de l’Economie et des Finances a évoqué en Conseil des ministres qui s’est tenu avant-hier, «l’aménagement de nouveaux espaces budgétaires pour prendre en compte dans l’exercice budgétaire en cours, les besoins de financement du  Pse, la maîtrise du déficit budgétaire et l’amélioration de la qualité de la dépense publique».

Les ressources qui seront ainsi mobilisées pour le financement de l’étude et le lancement des projets de base seront inscrites dans le budget en cours. 

Des ressources nouvelles ont été aussi identifiées. Mouhamadou Makhtar Cissé  a annoncé d’après le communiqué, 16 milliards provenant du Programme des revenus du domaine ; 5 milliards de recettes exceptionnelles, représentant une part des redevances provenant de l’exploitation d’un système intégré de contrôle de l’immigration ; 6 milliards tirés des redevances télécommunications.

Par ailleurs, la légère baisse du service de la dette publique, induite par la bonne gestion des émissions de titres publics, permettra également de doter davantage le Fonds Sénégal émergent.

Concernant les réaménagements du budget prévus dans la loi de finances rectificative, le ministre délégué  indique qu’ils permettront de dégager dans le Budget consolidé d’investissements un montant de 57 milliards destiné au financement des études complémentaires de 27 projets phares du Pse, entre autres.

Auparavant, Amadou Bâ a relevé  pour le premier semestre 2014, une nette amélioration des indicateurs des agrégats économiques, comparativement à l’exercice 2013. A ce titre, il indique pour la période en cours, un taux de croissance de l’économie de l’ordre de 3,2 %, contre 2,1 % en 2013. 

Sur le niveau de recouvrement des recettes fiscales, un montant total de 449 milliards a été noté au premier semestre, contre 417 milliards de francs Cfa en 2013, soit une hausse de 31 milliards… 

Écrit par Dialigué FAYE

dialigue@lequotidien.sn

In the Spotlight

Cese : « Nous avons travaillé et bien travaillé »

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Aminata Tall est fière de son équipe. La présidente du Conseil économique social et environnement (Cese), dont le mandat expire le 11 avril prochain, a loué l’utilité de son institution et la qualité de ses [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*