Présence de Mohamed VI au Sommet de Brazzaville sur le Bassin du Congo, Wilfrid Etoka en mission pour assurer la présence royale

À 24 heures du Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Commission climat du Bassin du Congo et du Fonds bleu pour le Bassin du Congo, la participation de Mohamed VI, roi du Maroc restent encore un point d’incertitude pour les organisateurs qui ont déjà repoussé une première fois la tenue de cet événement. De l’autre côté, Wilfrid Etoka, l’homme d’affaires congolais continue de jouer de tout son poids afin d’obtenir l’arrivée du premier des Marocains.

Annoncée comme l’événement de l’année concernant les questions environnementales en Afrique, le sommet se doit également d’avoir des participants de premiers plans. Sous le haut parrainage du Président Dénis Sassou Nguessan, ces rencontres sont annoncées avec la présence d’une dizaine de chefs d’Etat dont le roi du Maroc, Mohamed VI.

Prévu, le 25 avril, le Sommet a été décalé pour le 29. Un délai supplémentaire accordé aux différents émissaires pour s’assurer de la présence de ceux qui feront le succès de l’événement.

Mais le roi marocain n’est pas au mieux de sa forme. En effet, Mohamed VI a séjourné dans un hôpital parisien le mois dernier afin de subir une batterie de tests médicaux. Les services du palais très discrets sur la question refusent de commenter le sujet.

À Brazzaville, les organisateurs s’inquiètent d’une possible absence de Mohamed VI. Alors, on fait appelle aux bonnes volontés pour venir sauver le sommet écologique de la république.

Une occasion qui profite à Wilfrid Etoka. Basé au Maroc, le patron d’Eco Oil n’a pas hésité à activer ses nombreux contacts au palais pour argumenter sur la nécessité de la présence royale à Brazzaville.

« Les deux chefs d’Etat ont des relations directes et ne nécessitent nullement d’intermédiaires. Les relations entre le Royaume du Maroc et la République du Congo restent fraternelles. » explique une source congolaise.

Pourtant, l’implication de Wilfrid Etoka a été à plusieurs fois mentionnées. Les nombreux va-et-vient de ce dernier entre les deux pays, l’annonce du report et aujourd’hui l’assurance des uns laisse croire au succès de la mission de l’homme d’affaires congolais. La présence de Mohamed VI sera un succès pour le Congo, mais surtout pour ceux qui œuvre dans l’ombre.

In the Spotlight

Sanctions US contre la Turquie: Erdogan contre-attaque

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Face aux sanctions américaines, le Président turc a ordonné de relever considérablement les droits de douane sur plusieurs catégories de produits américains, notamment les voitures, l’alcool et le tabac. En guise de riposte aux sanctions [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*