PRESIDENTIELLE 2019 : LE PS VA « PORTER FIEREMENT LA CANDIDATURE DE MACKY SALL »

Ce n’est pas une surprise: le Parti Socialiste n’aura pas de candidat à la présidentielle de 2019. Ousmane Tanor Dieng et ses camarades ont décidé de soutenir le candidat de BBY, en l’occurrence Macky Sall.
“Nous avons décidé conformément aux principes qui régissent les hommes politiques et les hommes d’État responsables, d’assumer notre ancrage dans Benno et de porter fièrement la candidature unique de Bby validée, à travers notre candidat Macky Sall” a déclaré le porte-parole du Ps, Abdoulaye Vilane, cité par Dakaractu. Il s’exprimait à l’issue du secrétariat exécutif, jeudi 26 juillet.
La décision des Socialistes de ne pas présenter de candidat à la présidentielle de 2019 est loin d’être une surprise. En effet, plusieurs indicateurs renseignaient sur ce qui allait être leur position. Lors d’une récente visite à Paris, en juin dernier, Ousmane Tanor Dieng avait, lui-même, levé un coin du voile sur la position que le Parti socialiste adopterait : « Je souhaite que nous travaillions pour que nous ayons un candidat Benno Bokk Yakaar [lors de la présidentielle de] 2024 pour assurer la stabilité de notre pays », avait-il dit lors d’une interview accordée à Infos15. En parlant de l’élection présidentielle de 2024, Ousmane Tanor Dieng a vraisemblablement voulu dire que pour celle de 2018, les leaders de BBY avaient déjà accordé leurs violons en ce que concerne le soutien à la candidature de Macky Sall.
Avant Ousmane Tanor Dieng, un autre ténor du PS s’était, lui aussi, exprimé sur le sujet, samedi 20 janvier, lors d’un point de presse, à Paris. Il s’agit de Serigne Mbaye Thiam, le secrétaire national chargé des élections. Il avait d’abord tenu à préciser que le Parti socialiste n’a pas renoncé à son ambition de reconquérir le pouvoir.
« L’ambition du parti socialiste de reconquérir le pouvoir est intacte, elle ne fait l’objet d’aucun doute », avait-il précisé. Il avait ensuite expliqué que son parti, qui est membre de la coalition présidentielle, n’avait pas encore les moyens de diriger le Sénégal. « L’intelligence, c’est la prise en charge de la réalité du moment et d’avoir une stratégie qui colle à cette réalité, pour avoir une attitude qui te permet d’avoir une ambition intacte…», avait-il argumenté. En clair, le Parti socialiste attendra le moment propice pour se lancer dans la conquête du pouvoir.
Le soutien stratégique du Parti socialiste à la candidature de Macky Sall n’emporte pas l’adhésion d’une partie des militants. Pour eux, leur formation politique n’a pas vocation de soutenir un candidat, mais de conquérir le pouvoir.

Cheikh Sidou SYLLA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*