Procès Khalifa Sall : Amadou Sall rappelle à Demba Kandji ses obligations

Ancien Garde des sceaux, ministre de la Justice sous le régime libéral, Me Amadou Sall a interpellé de vive voix le président de la Cour d’appel. L’avocat a demandé à Demba Kandji, de respecter le jugement de la Cour de justice de la Cedeao qui s’appuie sur des lois supranationales.

“Monsieur le président, de la même manière que des décisions s’imposent à des juridictions qui vous sont inférieures, des décisions de juridictions qui vous sont supérieures s’imposent à vous, à la Cour suprême à la justice du Sénégal. C’est la loi qui dit que vous êtes gardien des libertés. Et vous, gardien des libertés, on vous a dit que les droits de Khalifa Sall ont été violés. Qu’allez-vous faire ? On vous dit que Khalifa Sall, détenu de manière arbitraire, passe des nuits en prison”, indique-t-il.

Il poursuit : “On dit  que quiconque ferme les yeux sur cette forfaiture commet un crime. Monsieur le président, je vous interpelle encore une fois. Khalifa Sall est là et vous dit, ‘’mes droits sont violés arbitrairement”. J’aimerai avoir une réponse dont les étudiants en droit tireront des leçons. Le peuple délègue tous ses pouvoirs. Le peuple délègue en son nom, le pouvoir de juger, de voter des lois et de diriger. Pendant que nous y sommes, utilisons-les avant qu’il ne se réveille”.

Auteur: Youssoupha MINE – Seneweb.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*