Procès Khalifa Sall : Le procureur a trois heures pour faire son réquisitoire

Les plaidoiries des parties au procès de Khalifa Sall et Cie vont se poursuivre cette après-midi, à partir de 15 heures, avec l’entrée en scène du procureur de la République. Le chef du parquet va prononcer son réquisitoire. Il aura la parole jusqu’à 18 heures, selon le déroulé fixé par le tribunal.

Serigne Bassirou Guèye, qui n’a fait aucune concession au maire de Dakar durant les débats, devrait taper fort. La défense aura l’opportunité de lui répondre, mais ce sera la semaine prochaine. En effet, le juge Malick Lamotte a programmé l’intervention des avocats de Khalifa Sall et ses co-prévenus pour lundi, mardi et mercredi.

Ce matin, c’est la Ville de Dakar, qui s’est constituée partie civile, qui avait la parole. Ses avocats ont tenté de prouver que l’État n’a pas sa place dans ce procès. Ils signalent que “l’argent du budget n’appartient pas à l’État, mais à la mairie”. L’un d’eux ajoute que “les textes de loi, les règles de la comptabilité publique sont clairs” à ce propos.

Hier, jeudi 15 février, c’était au tour des avocats de l’État et de l’Agent judiciaire de l’État (Aje) de s’exprimer. Ce dernier a réclamé près de 7 milliards de francs Cfa en guise de dommages et intérêts.

In the Spotlight

Six indices économiques annonçant la récession

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Robert Bibeau. Le PIB par habitant aux États-Unis La tendance générale de l’économie capitaliste est à la baisse du taux moyen de profit, qui s’exprime notamment par une tendance à la baisse du taux de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*