Prodac : « Un festin à 36 milliards »

Le scandale financier présumé au Programme national des domaines agricoles (Prodac) fait toujours des vagues. Selon DakarTimes, le coordonnateur du Forum civil, Birahim Seck vient de publier un ouvrage de 212 pages intitulé « Lettre au peuple, Prodac Un festin de 36 milliards ».. Le livre qui accable le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba et le ministre du tourisme, Mame Mbaye Niang, Jean Pierre Senghor, ancien coordonnateur du Prodac et Mamina Daffé, actuel coordonnateur du Prodac, révèlent que ce ne sont pas 29 milliards qui ont été détournés mais 36 milliards suivant une programmation de remboursement. L’ouvrage révèle également les conditions « criminelles » pour lesquelles l’Etat du Sénégal st engagé, en termes de taux d’intérêts, de frais de dossiers de commissions de tirage. Il s’agit, selon Birahim Seck, d’une forme de contractualisation qui aboutit, inévitablement, à des rétro-commissions qui produisent un système de blanchiment de capitaux. Le livre met également en exergue l’ordre de service illégal du 24 mars 2016 signé par Mame Mbaye Niang, ministre de la jeunesse à l’époque, qui est à la base de tous les paiements frauduleux. L’ouvrage met également en cause le ministre du Budget, Birima Mangara et le Groupe Carrefour Automobile qui a empoché illégalement 40 millions en date du 15 août 2015.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*