Prof Patrick Lumumba: “Le commerce interafricain est une clé du développement”

 Le  Professeur  Patrick Lumumba, un intellectuel panafricain, insoumis,  l’antithèse du nègre de service en place,  dont il nous faut passer  absolument son  expertise avérée à l’échelle continentale africaine, pour qu’elle soit massivement partagée par les patriotes africains.

 Pour la rédaction  Sunuker.com

……………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Le professeur Patrick Loch Otieno Lumumba, directeur de l’École de droit du Kenya a souligné la nécessité pour l’Afrique d’améliorer le commerce interafricain comme véhicule pour atteindre une croissance économique et la prospérité. Selon les medias ghanéens , s’exprimant au cours d’une conférence publique à Accra, organisé par la Fondation PAV Ansah, le professeur au franc-parler a déclaré que le commerce interafricain constitue tout au plus de 40 pour cent du commerce sur le continent.

“Il y a une pénurie de maïs au Zimbabwe au moment où je vous parle, mais il y a un surplus de maïs en Ouganda. Les Ghanéens importent du lait de Suisse et pourtant il y a excès de lait au Kenya et en Ouganda”  at-il dit.

Le professeur Patrick Lumumba demandé pourquoi l’Afrique continue de produire ce qu’il ne consomme pas tout en consommant ce qu’elle ne produit pas et il a déploré le penchant de l’Afrique pour des produits qui ne sont fabriqués pas en Afrique.

“Nos scientifiques ne sont heureux que quand ils sont reconnus par la Fondation Nobel,” at-il dit.

Patrick Lumumba, ancien  directeur de la Commission anti-corruption du Kenya a également attaqué la “dollarisation” croissante de l’économie africaine et a déclaré que beaucoup de banques centrales du continent sont engagées dans une stratégie économique qu’il qualifie de «vaudou économique ».

“Nous supposons que par injection périodique de dollars sur le marché sans le soutien des biens et services, l’économie va croître – ce qui constitue l’économie vaudou».

Pour le Prof Patrick Lumumba le monstre du néo-colonialisme, le dernier chapitre de la tragédie de l’Afrique, est bel et bien vivant, étant alimenté par la désunion, l’ignorance de l’Afrique et de la cupidité de ses dirigeants. Il a cependant indiqué que le développement et le leadership africains dépourvus de la corruption est possible, citant l’exemple de Paul Kagamé du Rwanda

Les groupes de réflexion en Afrique ne réfléchissent pas

Patrick Lumumba a critiqué les groupes de réflexion en Afrique, les qualifiant d’institutions qui ne pensent pas. Selon le panafricaniste, les groupes africains de réflexion sont simplement intéressés par le prestige qui vient avec le nom mais font rarement une réflexion sérieuse pour le continent.

“En Afrique, nous avons des think tanks (groupes de réflexion) … ce sont des réservoirs, ils ne réfléchissent pas,” a déclaré le Prof Patrick Lumumba lors de la conférence publique à Accra . À son avis, les Africains doivent commencer à se prendre au sérieux afin d’être pris au sérieux par l’Occident.

“Nous devons changer notre état de développement mental si l’Afrique veut réaliser son plein potentiel. Pendant trop longtemps, nous avons été enceintes d’espoir. La grossesse doit s’achever”

“Il est temps d’accoucher. Et nous sommes les sages-femmes. “Aujourd’hui, en Afrique, nous pendons les voleurs de chèvre et élisons des grands voleurs » a-t-il fulminé

intellivoire.net

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*