PROJETS D’INVESTISSEMENTS PRIVES AU SENEGAL Les patrons se bousculent au portillon

Macky Sall Forum de Paris PROJETS D’INVESTISSEMENTS PRIVES AU SENEGALAprès le succès retentissant obtenu par le Sénégal sur les bords de la Seine, le 24 février dernier, auprès des bailleurs institutionnels, voici que les investisseurs privés se bousculent au portillon pour mettre leurs billes dans les projets PPP (Partenariat public privé) présentés par le Sénégal.

Le ministre sénégalais de la Promotion des investissements et des partenariats, Diène Farba Sarr, qui a mis un point d’orgue au Forum des investisseurs qui s’est tenu ce mardi à la Chambre de Commerce de Paris, n’a pas boudé son plaisir pour annoncer même le financement « acquis » de certains de ces projets.

L’occasion du Groupe consultatif était trop belle pour le Sénégal pour ne pas lancer une offensive de charme auprès des investisseurs privés internationaux afin de leur présenter les opportunités d’investissements dans les projets structurants arrêtés dans le cadre du Plan Sénégal émergent(Pse).

Le Forum des investisseurs privés qui s’est tenu hier mardi à la Chambre de commerce de Paris a tout simplement refusé du monde. Sans doute les effets du signal fort donné, la veille, par les bailleurs institutionnels qui n’ont pas lésiné sur les moyens en termes d’engagements dans le financement du Pse.

A l’image de l’objectif initial du Sénégal auprès de ces derniers, les investisseurs privés se sont surpassés en termes de mobilisation. Alors que le Forum en attendait 852, ils ont été quelque 1426  dont 10,56% de français et 89,14% d’étrangers soit plus de 1400 personnes dont 86,15% d’investisseurs étrangers à ruer à la Chambre de commerce de Pris, selon les chiffres communiqués par le ministre sénégalais de la Promotion des investissements et des partenariats, Diène Farba Sarr qui  précisé que 20% de ces derniers ont été représentés « à un très haut niveau ».

Près l’adresse, le matin, du Président Macky Sall à l’intention des investisseurs, le Forum s’est déroulé à travers différents panels sectoriels. Des panels dirigés par les ministres sénégalais et auxquels ont participé plus de 700 hommes d’affaires.  Il en serait ressorti des projets d’investissements prévus dans tous les secteurs dont l’annonce dans le secteur du Tourisme, de l’ouverture de Sheraton en 2014 ainsi qu’un deuxième Club Med en 2015 ; il en va ainsi pour la construction de centrale solaire d’une capacité comprise entre 20 et 100 MW, ainsi que le retour au Sénégal de la multinationale Nestlé.

Financement bouclé

Pour ne rien gâcher, les investisseurs privés ont manifesté beaucoup d’intérêts dans les projets PPP (Partenariat public privé) présentés par le Sénégal notamment la construction de résidences universitaires ; la Zone économique spéciale intégrée ; l’habitat social ; l’aménagement de zones touristiques ; la construction et l’exploitation du Port sec de Kaolack, entre autres.

Pour ce qui est de l’aménagement des zones touristiques, le projet aurait enregistré des offres en quantité selon le ministre Diène Farba qui cependant, exprime un bémol quant à l’épineuse  question de la gestion du foncier au Sénégal. Toutefois concernant la construction et l’exploitation du Port sec de Kaolack, deux offres fermes ont été exprimées tandis que le financement, selon le ministre, « est bouclé ». Il semble que ça bouge également pour le Port minéralier de Bargny pour lequel une offre de 300 milliards de FCfa aurait été enregistrée.

Malick NDAW

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*