Promesses non tenues – Le khalife général des Tidianes assène ses vérités à Abdoulaye Diouf Sarr

Le Khalife général des Tidianes n’a pas mâché ses mots hier lors de la visite des délégations du ministère de la santé. Pour cause, c’est les retards notés dans l’exécution des travaux de relèvement du plateau technique de l’hôpital El Hadji Abdou Aziz Sy   » Dabakh » mais également de l’arrêt depuis 48 h des camions de vidange dans la ville Sainte.

S’adressant au ministre de la santé, Abdoulaye Diouf Sarr, Serigne Mbaye Sy Mansou, lui signale : « vous n’avez pas encore respecté les promesses que vous aviez formulées pour le relèvement du plateau technique de l’hôpital. Nous avons pas encore vu le scanner que vous nous avez promis ». 

Aussi le marabout a-t-il plaidé pour l’augmentation de la capacité d’accueil de l’hôpital de niveau 1. « La demande pressante est aujourd’hui de faire en sorte que le nombre de lits passe de 101 à 300 au moins et de mettre en œuvre la construction d’infrastructures adaptées à cette nouvelle donne », dit-il sollicitant aussi le positionnement de spécialistes au niveau du service d’accueil et des urgences pendant le Gamou et la nécessité de les y maintenir après l’événement.

Toujours dans le même sens, le marabout de Tivaouane de fustiger le fait que depuis 1960 le Sénégal n’achète que des ambulances d’occasion. « Il faut que Sénégal dépasse ce stade en achetant des ambulances neuves. Car de l’avis de Serigne Mbaye Sy, le pays dispose des ressources nécessaires pour financer son développement. « Le pays a de l’argent. Les sénégalais sont désormais des champions dans l’immobilier. Les immeubles pullulent partout dans le pays. Il faut que cet argent soit investi dans des domaines prioritaires comme la santé » assène le Khalife général des Tidianes qui par ailleurs a demandé aux syndicats grévistes de la santé, de surseoir à leur mot d’ordre de grève. Car laissera-t-il entendre, « ce n’est pas normal de sacrifier des vies humaines pour fait de grève ». 

A l’Etat, le guide religieux demandera de faire tout pour satisfaire les agents de la santé. « Il faut que tous les acteurs de la santé soient accompagnés et que le matériel adéquat soit mis à leur disposition », renseigne Thièsvision.

In the Spotlight

VOICI LA CHRONIQUE DE PAPE ALÉ NIANG DU12 DECEMBRE 2018

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Related Posts:Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Les frappes ont détruit un « mystérieux laboratoire…DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Gestion du pétrole : Le Sénégal se forme en [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*