Publication de la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle: cafouillage au sommet

Ce qui passe actuellement au Sénégal est ahurissant : les 7 Sages sont « retranchés » depuis dimanche 13 janvier 2019 au siège du Conseil Constitutionnel et ne sont pas parvenus à minuit à publier la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle. Un scénario inédit, digne d’une tragédie grecque.

Y’a-t-il un désaccord profond entre les 7 Sages ? Une pression est-elle exercée sur les 7 membres du Conseil Constitutionnel pour ne pas publier la liste comme prévue hier ? Toutes les hypothèses sont plausibles.

Disons-le clairement : toutes les explications du monde ne suffiront pas pour justifier cet extraordinaire cafouillage, qui témoigne d’un amateurisme sans précédent. Jamais dans l’histoire du Sénégal, la publication de la liste provisoire des candidats n’a donné lieu à un tel spectacle (nous ne sommes même pas encore au stade des résultats, où de telles difficultés peuvent survenir “exemple, en 1993”). L’argument officiel selon lequel les Sages continuent les travaux ne convainc personne.

Alors que la mise en œuvre du parrainage a été un « flop », la non publication de la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle à la date indiquée (13 janvier 2019, un dimanche) a fini de jeter le trouble et de plonger le Sénégal dans l’incertitude et dans un désordre institutionnel indescriptible.

Il ne fait l’ombre d’un doute : le régime actuel a perdu le NORD (obsession du second mandat).

Seybani Sougou

In the Spotlight

Boy Djinné Accuse : «Ma Détention Est Illégale Parce Que…»

by James Dillinger in Justice/Tribunal 0

Depuis le Camp pénal de Liberté 6 où il est  incarcéré depuis sa capture en juillet 2016, Baye Modou Fall alias Boy Djinné parle de ses dossiers judiciaires en instance.  Dans une correspondance exclusive adressée à WalfQuotidien, il dénonce [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*