Pyongyang annonce avoir testé avec succès une bombe H

Pyongyang a testé ce dimanche une bombe à hydrogène, un essai qui s’est révélé être une « réussite », ont rapporté les médias officiels qui ajoutent que l’engin peut être monté sur des missiles à longue portée.

La Corée du Nord affirme avoir réussi à faire exploser une bombe thermonucléaire miniaturisée « à deux étages ». Capable donc de frapper un autre continent – sous-entendu, les Etats-Unis.

L’engin qui vient d’exploser serait le même que celui montré, quelques heures plus tôt, sur des photographies diffusées par la propagande nord-coréenne.

Toutes ces déclarations sont difficiles à vérifier. Ce qui est sûr, c’est que la Corée du Nord a bien procédé ce matin à son sixième essai nucléaire, le plus puissant de tous. L’explosion a été mesurée par tous les sismographes de la région, elle a eu lieu sur le site de Punggye-ri, le site d’essais nord-coréen.

La Corée du Sud parle d’une magnitude dix fois supérieure à celle observée lors du quatrième test nucléaire nord-coréen l’année dernière.

Questions sur la miniaturisation

Si les calculs précis restent à faire, les premières estimations font état d’une bombe d’une puissance de l’ordre de 150 kilotonnes. Il est encore trop tôt pour déterminer s’il s’agit bien d’une bombe thermonucléaire et surtout, si cet engin a été suffisamment miniaturisé pour pouvoir être placé au sommet d’un missile, comme l’affirme les médais officiels.

Mais l’explosion de ce matin montre néanmoins que la Corée du Nord dispose d’une capacité de dissuasion nucléaire de plus en plus crédible.

Condamnations

A Paris, après l’essai nucléaire nord-coréen, le président Emmanuel Macron appelle la conmmunauté internationale à réagir « avec la plus grande fermeté » et réclame des réactions du Conseil de sécurité et de l’Union européenne. Face à la nouvelle provocation de Pyongyang, plusieurs puissances de la région ont également réagi. A commencer par la Corée du Sud qui demande « la punition la plus forte » pour son voisin du nord.

Le président sud-coréen Moon Jae-In a ainsi demandé « toutes les mesures diplomatiques, et notamment des sanctions au Conseil de sécurité de l’ONU pour isoler complètement la Corée du Nord », a déclaré son conseiller, Chung Eui-Yong après une réunion d’urgence du Conseil de sécurité nationale.

Pékin, de son côté, a « condamné vigoureusement » le nouvel essai nucléaire, tout en exhortant Pyongyang à « cesser d’aggraver la situation » avec des « gestes qui ne servent pas ses intérêts ». A Moscou aussi, on « condamne de la manière la plus forte » cet essai. Enfin, le test nucléaire nord-coréen est « extrêmement regrettable » pour l’AIEA à Vienne.

Par Africa24monde Avec ARFI | correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

http://africa24monde.com/actualite/view/pyongyang-annonce-avoir-teste-avec-succes-une-bombe-h.html

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*