Quand Benalla protégeait le futur prince héritier d’Arabie saoudite

Scandale. Selon les informations de Intelligence Online, le garde du corps d’Emmanuel Macron disposait d’une connexion inattendue avec un prince saoudien.

Filmé en train de frapper un manifestant déguisé en policier le 1er mai dernier à Paris, Alexandre Benalla entretenait des liens secrets avec un prince saoudien. Comme le révèle le site Intelligence Online ce mercredi 25 juillet, le chargé de mission de l’Elysée a été intégré dans le dispositif de protection de Mohammed bin Salman, prince héritier et vice-Premier ministre d’Arabie saoudite depuis le 23 juin 2017.

Benalla opérait dans le secteur privé au sein du groupe Velours

Selon les précisions de Intelligence Online, les faits remontent à 2015 au moment où Alexandre Benalla opérait dans le secteur privé au sein du groupe Velours, spécialisé dans la sécurité privée et créé par d’anciens policiers. Pour rappel, en 2017, après la victoire de Macron à la présidentielle, Benalla a été nommé chargé de mission auprès du chef de cabinet de l’Elysée. Selon le porte-parole de l’Elysée, il était chargé de « l’organisation de la sécurité des déplacements du Président », une fonction habituellement dévolue au Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) composé de policiers d’élite formés pour cette mission.

valeursactuelles.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*