Quand Paul Kagame répond à Emmanuel Macron “l’Afrique n’avait pas de problèmes d’ordre civilisationnel, elle n’avait que des atouts”

Entre la France et le Rwanda, le ton de la “guerre froide” est loin de connaître son épilogue. Pour cause, les agissements de Emmanuel Macron, nouveau Chef d’Etat, n’est pas pour plaire à Kigali. D’abord, il nomme François Lecointre comme nouveau chef d’état major des armées, en juillet dernier. Le même qui avait été affecté au Rwanda dans le cadre de l’opération Turquoise.

Une nomination qui n’a pas été bien accueillie du côté de l’administration rwandaise, tant l’opération y est vécue comme le symbole des errements de Paris en 1994, lors du génocide des Tutsis. Ensuite, de la récente sortie du nouvel homme fort de la France, l’autre en garda un malaise apparent.

Et Paul Kagame n’a pas tardé à répondre à Macron qui avait déclaré le 8 juillet dernier, en marge du sommet du G20 à Hambourg, que “Le défi de l’Afrique, il est totalement différent. Il est beaucoup plus profond, il est civilisationnel aujourd’hui ?”. Sans aucun doute, le Président Rwandais, réélu à la tête de son pays pour 5 ans, attendait le moment opportun pour “régler cette affaire” qui avait choqué plus d’un et suscité un remous au sein de l’élite africaine.

“L’Afrique n’avait pas de problèmes d’ordre civilisationnel, elle n’avait que des atouts”, a déclaré Paul Kagame à son tour, le 18 Août lors de sa prestation de serment. “Une réponse au Président français”, selon un analyste, d’autant plus cinglante qu’elle a été prononcée en anglais et traduite ensuite en français.

Il faut noter que ce n’est pas la première fois que les deux pays s’affrontent en tribunes interposées. Il faut rappeler qu’en avril 2014, à peine nommé Premier ministre, Manuels Valls répondait à Kigali, qualifiant “d’indignes et injustes” les déclarations de Paul Kagame. Ce dernier, dans une interview à Jeune Afrique”, avait accusé la France d’avoir eu “un rôle direct dans la préparation politique du génocide” et dans “son exécution même”. Des passes d’armes qui ne manquent pas de rendre les relations encore plus tendues au fil des années.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*