Quelle sera la réaction de l’Inde aux menaces américaines en réponse à son achat de S-400?

L’Inde n’aurait aucune intention de renoncer à sa coopération avec Moscou dans le domaine militaire malgré les menaces de sanctions américaines, selon une source indienne de Sputnik proche du dossier.

L’Inde ne serait pas disposée à rompre ses liens avec Moscou dans le domaine militaire en dépit des menaces émanant des États-Unis, a confié à Sputnik une source au sein du complexe militaro-industriel indien au fait de la position des autorités sur le sujet.

À la question de savoir si l’Inde avait conscience de l’éventualité de sanctions américaines dans le cadre de la loi sur les sanctions contre les adversaires de l’Amérique (CAATSA), la source a répondu: «Oui, bien sûr».

Cependant elle n’était pas à même de dire si le gouvernement indien comptait chercher à alléger ces mesures américaines.

Pour rappel, le 5 octobre dernier, Vladimir Poutine et Narendra Modi ont signé un contrat prévoyant la livraison de cinq régiments de S-400 Triumph, dont le montant s’élève à plus de 5,4 milliards de dollars.

Ce mercredi 10 octobre, Donald Trump a annoncé que l’Inde allait «bientôt connaître» sa réponse à la signature de ce contrat.

Les négociations pour l’acquisition de ces armements russes étaient en cours depuis de nombreux mois, en dépit des menaces de sanctions américaines en cas de conclusion d’un accord.

Précédemment, l’Inde avait clairement indiqué que les sanctions imposées par les États-Unis ne l’empêcheraient pas de commercer avec la Russie. Le ministre indien de la Défense, Nirmala Sitharaman, avait ainsi qualifié le CAATSA de «loi américaine» et non de «loi des Nations unies», promettant que l’Inde irait de l’avant dans cet accord sur les S-400.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*