Qui est Laura Flessel, la double championne olympique devenue ministre des Sports?

L’escrimeuse double médaillée olympique a été nommée mercredi 17 mai à la tête du ministère des Sports, seulement cinq ans après avoir rangé les épées.

Portrait Express: Son Etat civil

Date et lieu de naissance. Laura Flessel-Colovic est née le 6 novembre 1971 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe.

Situation familiale. Mariée à Denis Colovic, un ancien journaliste au journal Le Progrès de Lyon travaillant désormais à la Fédération française d’escrime. Elle est aussi maman de Leïlou, née en juin 2001.

Signe particulier. Spécialiste de l’épée, celle qui est surnommée la “Guêpe” du temps de sa splendeur aux JO est double championne olympique, six fois championne du monde, une fois championne d’Europe et quinze fois championne de France. Laura Flessel est aussi une redoutable danseuse puisqu’elle participe en 2012 à la saison 3 de “Danse avec les stars” sur TF1.

Ses compétences

Son cursus scolaire. Elle quitte la Guadeloupe à 18 ans, en 1989, pour travailler l’escrime à l’Insep (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) et se qualifie pour ses premiers jeux Olympiques en 1996 à Atlanta, aux Etats-Unis. Elle est également titulaire d’un BTS tourisme.

Son expérience politique. Surtout célèbre pour sa carrière d’escrimeuse, elle n’est encartée dans aucun parti. Interrogée en 2012 par Paris Match sur la possibilité de devenir un jour ministre des Sports, elle assure qu’elle n’en a pas envie, “une boutade”, selon la “Guêpe”. Mais dans un portrait publié trois ans plus tard dans le même journal, elle assure avoir trois combats : le droit à l’éducation, l’éthique et les valeurs du sport et le droit à la formation pour les femmes.

Son expérience professionnelle. Sportive professionnelle de 1995 à 2012. Elle a été nommée en 2010 membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE) en raison de “son expérience dans le domaine sportif (…) et en raison de son action en faveur des personnes handicapées”, selon le décret publié au Journal Officiel. Le 27 juin 2013, elle intègre le Conseil national du sport en raison de son expérience olympique et sportive. Elle est également marraine des Gay Games qui auront lieu en 2018 à Paris.

Plus et Moins 

Ses atouts. Elle est issue de la société civile, sans mandat électoral ni gouvernemental. De plus, elle est une figure de l’olympisme, dans le comité de Paris 2024 mais aussi porte-drapeau, double championne olympique. Elle est aussi militante dans le milieu associatif. Laura Flessel est la marraine de l’association Handicap International, du Secours Populaire Français, d’ELA et 1 Maillot pour la vie.

Ses points faibles. Elle n’a aucune expérience politique et ministérielle. Mais d’autres sportifs et médaillés olympiques ont pu exercer cette fonction, à l’instar de Bernard Laporte (2007-2009) ou David Douillet (2011-2012), tout deux sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Ses Réseaux 

En tant que ministre des Sports, elle pourra activer son réseau très étendu. Tout d’abord, celui de l’INSEP, où elle a étudié. Dans l’escrime à la Fédération française d’escrime (FFE) aussi. Mais également du monde olympique, des différentes délégations auxquelles elle a participé, du Comité international olympique (CIO). Et enfin du comité d’organisation des jeux Olympiques Paris 2024. Elle devrait d’ailleurs assister à la décision finale du CIO à Lima, en septembre prochain.

Ce qu’elle pense de Macron 

Elle signe un appel à voter pour Emmanuel Macron pendant l’entre-deux-tours de la présidentielle. Après l’annonce de sa victoire, elle tweete : “En Marche. … le meilleur pour notre pays . Retroussons nos manches et avançons”. D’ailleurs, depuis la victoire du président élu, elle partage des liens à propos d’Emmanuel Macron et Paris 2024.

Par Africa24monde Avec afrikatv.net

http://africa24monde.com/actualite/view/qui-est-laura-flessel-la-double-championne-olympique-devenue-ministre-des-sports.html

In the Spotlight

Un procès manifestement injuste. Par Mody Niang

by James Dillinger in A LA UNE 0

Un procès manifestement injuste Oui, le procès qui s’ouvre ce jeudi 14 décembre 2017, est manifestement injuste, à la limite insupportable pour quelqu’un qui suit régulièrement l’actualité politique et surtout politicienne au Sénégal. Il ne [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*