Qui Sont Les Candidats À L’émigration Coincés À Mbour

La plage de Mbour est-elle devenue le point d’embarquement des candidats à l’émigration clandestine ? En tout cas, au vu de ce qui s’est passé hier sur la plage de Mballing, avec l’arrestation de 46 candidats à l’émigration clandestine parmi plus d’une centaine, l’on est tenté de répondre par l’affirmative.

Le rêve a pris fin à Mballing, dans la commune de Mali­counda. Attirés par le mirage européen, plus de 46 candidats à l’émigration clandestine ont été arrêtés sur la Petite Côte dans la nuit du mercredi à jeudi. Vers 3h du matin ce jeudi, la Brigade de la gendarmerie de Mbour a fait une descente sur la plage de Mballing, suite à une information que la douane, qui filait un fraudeur en mer, leur a filée.
L’espoir de ce groupe de voyageurs clandestins a été ainsi annihilé de manière aussi brutale. Après plusieurs investigations, les gendarmes se sont terrés sur la plage de Mballing derrière l’usine Ikagel afin d’avoir l’œil rivé sur ces éventuels mouvements de ces candidats à l’émigration clandestine. Mais ils n’ont pas pu arrêter 3 embarcations qui avaient réussi à prendre la haute mer. Ils se contenteront de la dernière qu’ils ont encerclée. A la vue des hommes en bleu, c’est le sauve-qui-peut. Finalement, la gendarmerie parviendra à mettre la main sur 43 personnes sur place dont l’organisateur de ce voyage qui s’appelle Ibrahima Fall. Parmi plus d’une centaine qui attendaient tranquillement leur départ à bord d’embarcations de fortune.
Pris en flagrant délit, ils seront conduits à la Brigade de gendarmerie de Mbour en attendant leur face-à-face avec le procureur du Tribunal d’instance de la ville. Hier, les éléments du commandant Thioune ont fait une descente au quartier Médine où ces candidats au voyage avaient élu domicile pour la reconstruction des faits. Sur les lieux, la gendarmerie a mis la main sur deux autres candidats à l’émigration qui avaient réussi à s’échap­per ainsi que la femme du convoyeur qui jouait le rôle d’intermédiaire. Au total, 46 personnes seront interpellées par les gendarmes.
Les candidats à l’émigration clandestine, qui viennent de Kédougou et Tambacounda, ont passé une à deux semaines au quartier Médine dans la périphérie de Mbour. Lors de leurs interrogatoires, ils ont affirmé avoir déboursé la somme de 670 mille F Cfa par personne pour rallier l’Europe par la mer. Finalement, ils risquent de se retrouver entre quatre murs.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*