«Qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois» : le conseil de Luc Ferry aux forces de l’ordre

Les violences de l’acte 8 des Gilets jaunes continuent d’agiter la sphère médiatique. Parmi les commentateurs, l’ex-ministre chiraquien Luc Ferry a livré le fond de sa pensée à leur sujet : que les forces de l’ordre aient recours à leurs armes à feu.

Ancien ministre sous le deuxième mandat de Jacques Chirac, Luc Ferry a quelque peu perdu son calme au micro de Radio Classique ce 8 janvier. Réagissant aux violences de l’acte 8 des Gilets jaunes, notamment à l’encontre de deux gendarmes mobiles sur un pont à Paris, l’intellectuel a peu ou prou appelé les forces de l’ordre à répliquer de manière possiblement létale.

Qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois, ça suffit !

«Ce que je ne comprends pas, c’est que l’on ne donne pas les moyens aux policiers de mettre fin aux violences», a-t-il fait valoir. «Mais parce qu’il y a un risque», objecte alors un journaliste. «Franchement, quand on voit des types qui tabassent à coup de pieds un malheureux policier qui est par terre, voilà….», a-t-il commencé. Et de lâcher finalement : «Qu’ils se servent de leurs armes une bonne fois, ça suffit !»

L’acte 8 de la mobilisation des Gilets jaunes, le 5 janvier, a été émaillé de plusieurs violences, tant de la part de manifestants que de celle des membres des forces de l’ordre.

Visage découvert et bonnet noir sur la tête, l’ancien champion de boxe Christophe Dettinger avait notamment été filmé en train de faire reculer un cordon de gendarmes mobiles à coups de poings, le 5 janvier, alors que la situation avait viré à la confrontation entre forces de l’ordre et manifestants sur un pont parisien. Dans une autre vidéo, on le voyait également donner des coups de pieds au sol à un autre gendarme.

Autre événement spectaculaire lors de ce même acte 8, le secrétaire d’Etat et porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, qui se trouvait dans ses bureaux de la rue de Grenelle, a dû être exfiltré du bâtiment, plusieurs manifestant ayant enfoncé le portail au moyen d’un chariot élévateur.

Les forces de l’ordre ont également été mises en cause pour des violences filmées dans plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

Source

wikistrike.com

In the Spotlight

Boy Djinné Accuse : «Ma Détention Est Illégale Parce Que…»

by James Dillinger in Justice/Tribunal 0

Depuis le Camp pénal de Liberté 6 où il est  incarcéré depuis sa capture en juillet 2016, Baye Modou Fall alias Boy Djinné parle de ses dossiers judiciaires en instance.  Dans une correspondance exclusive adressée à WalfQuotidien, il dénonce [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*