Racine Sy fait main basse sur la CSS…Son cousin, sa nièce et sa « copine » aux commandes…

racine-nièce-cousinDébarqué en avril dernier au profit du nouveau PCA Mademba Sock, Racine Sy qui a réussi a installé son poulain Mamadou Sy Mbengue à la tête de l’Ipres dont il est devenu le nouveau PCA, manœuvre à grande échelle pour une fusion inopportune et dangereuse sur les immenses réserves financières de ces deux institutions.

Des cadres de la Css et de l’Ipres qui ont saisi la rédaction et dont nous tairons leurs noms, accusent Racine Sy de gestion clanique et de vouloir faire main basse sur les ressources des institutions.
D’après eux, sa première victime fut, avec la complicité des syndicalistes, le DG Ahmadou Yéry Diop un bon gestionnaire qui a réussi à laisser à la CSS des réserves estimées à 57 milliards de francs CFA.

Peu de temps après, son remplaçant Ibrahima Gueye, ancien DG du COUD, subit le même sort au profit de son vrai homme de confiance, Assane Soumaré qui fut une fois DG de l’ANPT.
L’erreur de MR Guèye était d’avoir fait trop de reproches au puissant Racine Sy sur son immixtion dans la gestion quotidienne de l’institution.

Ayant réussi à changer tous le « top management » et à placer ses hommes.
Toutes les secrétaires du siège à la css qui étaient connues pour leurs compétences et professionnalismes et qui tenaient bien les services ont été remplacées et il a réussi à avoir l’ensemble des administrateurs avec lui.
Ces cadres dénoncent une ethnicisation de leur boite. Le Pca de l’ipres contrôle aujourd’hui à 90 % la CSS.
Amady Sy, son cousin direct, est le DRH de la CSS.

Mamadou Abdourahime Kane son proche parent qu’il a placé est le secrétaire général de la CSS, deuxième personnalité après le DG.

Aïssatou Mariane Dione dit Mme Guèye sa propre nièce, gère la division des marchés, contrats et approvisionnements.

Odette Tine directrice du patrimoine, une marionnette de Racine et dont nous tairons pour l‘instant les graves révélations des agents sur ces relations avec le gars. C’est cette dame qui gère les immeubles, les terrains et les véhicules de la CSS.

La direction de la prévention des risques n’est pas en reste dans cette entreprise de contrôle de l’institution. Il fait appel à une jeune dame originaire de Saint-Louis du nom de Marie Diallo.

Birane Ngom, frère de Farba Ngom, même père, même mère, Directeur de l’informatique malgré que ce dernier n’a ni les compétences ni les diplômes lui permettant de manager une direction informatique car voulant être dans les bonnes grâces de Macky Sall.

Du côté de l’ipres dont nous reviendront de manière détaillée, c’est le même système de management qui est entrain de suivre.
Là-bas, des cadres s’inquiètent des risques qui pèsent sur la gestion de leur boite et dénoncent les connexions et la complicité dangereuse entre leur DG et PCA .

Selon eux, il faut étayer les raisons cachées derrière cette fusion. D’après eux, l’institution doit privilégier les intérêts des retraités. Il ne s’agit pas simplement d’être en règle. Il faut qu’il y ait des avantages en termes de coûts et de bénéfices. Solvabilité du système à l’avenir, amélioration du statut des retraités.
Pour eux il faut sérieusement étudier la question en établissant au préalable un cadre analytique qui permet d’arriver aux objectifs en matière de retraite.
La retraite au Sénégal telle qu’elle est aujourd’hui incarne la misère. Il faut regarder les pays qui ont un système de retraite plus performants et se demander quels sacrifices font-ils ? Et comment pourrons nous les adopter chez nous…à suivre
Nous y reviendrons avec d’autres relations plus croustillantes
Xibaaru.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*