RASSEMBLEMENT ILLICITE, DESTRUCTION DE BIENS APPARTENANT A L'ETAT Les 22 étudiants relaxés au bénéfice du doute

edu_ucad_police_etudiants_1Les 22 étudiants arrêtés lors des émeutes à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le mercredi 21 mai, ont recouvré la liberté. Poursuivis pour des délits de rassemblement illicite, de destruction de biens appartenant à l’Etat et de violences et voie de fait sur des agents en exercice de leur fonction, le tribunal des flagrants délits de Dakar a prononcé, mercredi 28 mai,  la relaxe pure et simple des  22 accusés.  

Lors  de  leur procès ouvert le  mardi, le tribunal avait mis en délibéré le verdict après plus de 5 tours d’horloge marqués par de débats houleux. Devant la barre les prévenus ont tous nié les faits qui leur sont reprochés. Le procureur avait requis une peine de 3 mois de prison ferme pour les prévenus. Ce  que le pool d’avocats de la défense composés d’une vingtaine de robes noires  ont récusé. 
 
Selon Me Souleymane Ndéné Ndiaye et ses confrères,  le parquet ne détient pas de preuves pour démontrer  la culpabilité de ces étudiants en question.

Ndeye Aminata CISSE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*