RDC: A La Tribune des Nations Unis, Joseph Kabila identique à lui même.

Le Président Congolais s’est finalement exprimé à la tribune des Nation Unis. Joseph Kabila qui s’était fait remarquer par son absence lors de l’ouverture des travaux de la 72eme Assemblée Générale de l’ONU, a fini par arrivé à New York dans la nuit de jeudi à vendredi.

Joseph Kabila aime avancer à contre-courant. De même, que le contre-pied est devenu sa spécialité. Une stratégie qui met souvent à mal l’opposition congolaise qui rêve de mettre un terme au pouvoir de ce jeune Président, qui dirige le Congo depuis 20 ans.
À la tribune de l’ONU, Joseph Kabila a livré un discours dans une salle quasiment vide. Mais pour la délégation congolaise, le plus important était “le message délivré par le Chef d’Etat. C’est un coup dur pour les ennemis du Congo.”

Sans surprise, “Joseph Kabila a fait du Joseph Kabila.” déclare un député congolais souhaitant garder l’anonymat. En effet, le Président Congolais a de nouveau rappelé que son pays était sur le chemin irréversible des élections. Puis, il a réitéré sa volonté de voir le nombre des forces de la Monusco être réduit jusqu’à ce qu’elle quitte la République démocratique du Congo. Pour Joseph Kabila, la résolution des crises au Congo se passe par le dialogue et il n’a pas manqué de féliciter l’ensemble des acteurs politiques qui ont permis l’accord du 31 décembre.

Les réactions

Pour Tryphon Kin Kye Mulumba, ancien ministre en charge des relations avec le Parlement: “le Congo doit savoir clairement ce qu’il veut et le dire aisément, le monde entier le comprendra sans nul doute. C’est ce qui a été fait par le Président à ta tribune des Nations Unis.”

Le journaliste Joël Cadet rejette les promesses du Président congolais et rappelle la situation sociale du pays. “C’est du déjà entendu. Joseph Kabila a déjà promis plusieurs fois les élections qu’il ne veut pas organiser parce qu’il n’est pas candidat. Il a confisqué le pouvoir en refusant d’organiser les élections. Tout le monde sait qu’il n’y aura pas d’élections en 2017. Pendant qu’il promet les élections, la vie devient intenable. Le pouvoir d’achat du citoyen lambda ne fait que maigrir. Les gens sont payés au taux de 9000 franc congolais alors que sur le marché, le dollar américain se change à 16000 Fc.” Conclut Monsieur Cadet.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*