RDC : DÉJÀ 7 MORTS APRÈS L’ÉLECTION EN RDC.À qui profite le crime? A la France bien-sûr

C’est toujours ainsi en RDC: Pendant que certains dansent, d’autres pleurent , manifestent dans les rues, les forces de sécurité tirent à balles réelles,  on ramasse les cadavres comme des mangues. La victoire de Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 annoncée par la CENI est contestée par Martin Fayulu dont les militants sont descendus dans la rue après qu’ il ait déclaré qu’ il s’agissait d’un ” putsch électoral “.   Différents heurts se sont produits ce jeudi dans le pays. Le bilan des victimes serait de 7 morts dont deux enfants. C’est à Kikwit, à 500 km à l’est de Kinshasa, bastion de Martin Fayulu, que la situation est la plus tendue.   Ce jeudi soir, on entendait encore des tirs à la cité vers Kikwit 2 et vers le pont Kwilu. D’après des témoins sur place, le bilan des victimes serait de 7 morts dont deux enfants. Un militaire est mort accidentellement en tombant de son véhicule. Un policier aurait également perdu la vie.   Les forces de l’ordre ont tiré à balle réelle d’après les témoins . « La police et l’armée, armées jusqu’aux dents, ont tiré à bout portant ! » a relaté un habitant joint par téléphone  par RFI.   Tout semble mis en place pour que la situation se dégrade et que le pays reste instable. À qui profite le crime?   Par CF – titre: am

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*