RDC: la dépouille d’Etienne Tshisekedi contre la nomination d’un premier ministre

Le cercueil d’Etienne Tshisekedi sous bonne garde à Bruxelles, le 5 février 2017. © REUTERS/Francois Lenoir

Une semaine après la mort d’Etienne Tshisekedi la question sur le retour de sa dépouille en République Démocratique du Congo n’a pas encore trouvé de réponse pouvant satisfaire la famille du leader de l’opposition congolaise et le pourvoir de Kinshasa.

Le Rassemblement des forces acquises aux changements dont Etienne Tshisekedi était le Président du comité des sages a exprimé sa volonté de voir la mise en place de l’accord du 31 décembre.

Le tweet de Martin Fayulu avait déjà donné le ton sur la suite des événements. Faisant écho à la volonté des « combattants » de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (Udps) de voir Felix Tshisekedi nommé Premier Ministre avant toute autre chose, le Président de l’ECIDE conclu sa publication par « nous sommes d’accord avec lui. »

Tweet martin Fayulu Etienne Tshisekedi

Du côté de l’UDPS, famille politique du sphinx de Limete, le secrétaire général, Jean-Marc Kabund réclame au nom de leur mouvement la nomination du nouveau Premier ministre qui devra être issu du Rassemblement tel que conclu dans l’accord signé devant les évêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO).

Dans cette cacophonie générale, des voix s’élèvent pour dénoncer la confiscation de la dépouille d’Etienne Tshisekedi pour des visées Politique alors l’homme de Limete avait largement dépassé les clivages politiques et s’était installé dans la mémoire collective comme l’instigateur du combat pour la démocratie au Congo.

Dans ce pays où les rites ancestraux sont très présents, on peut s’étonner de voir certains refuser à ce grand chef coutumier le bénéfice de cérémonies qui permettront à son âme de réellement reposer en paix. « Actuellement l’âme d’Etienne Tshisekedi végète. Il n’est pas mort sur le sol de ses ancêtres. Ils doivent rapatrier sa dépouille dans les meilleurs délais afin que les cérémonies coutumières soient faites et ainsi lui permettre de s’en aller. » explique un sage congolais.

Mais à Bruxelles, les congolais se réjouissent de la mise à disposition par le gouvernement belge d’une salle pour permettre à la diaspora de se recueillir devant la dépouille d’Etienne Tshisekedi. « Je m’interroge sur la compréhension du combat de Tshisekedi par les congolais. Ce Monsieur a combattu pour la souveraineté de son pays. Comment peut-on accepter qu’il soit « célébré » par ceux-là même qui nous ont toujours combattu? » questionne un panafricain.

Joseph Kabila a de son côté instruit le gouvernement afin qu’il entame les discussions avec la famille Tshisekedi et offrir au défunt des funérailles digne de son rang. Une proposition qualifiée « d’indécent » par les sympathisants de l’udps.

Selon certaines indiscrétions, une délégation menée par l’évêque de Mweka et Gerard Mulumba jeune frère d’Etienne Tshisekedi a décidé de se rendre ce jeudi à Bruxelles pour convaincre les indécis et rapatrier la dépouille d’Etienne Tshisekedi.

Musandji Nzanza Roger
© Oeil d’Afrique

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*