Recrutement de 5500 agents : l’Etat promet la transparence"

mansour sy ministre

Le ministre de la Fonction, du Travail et des Relations avec les institutions, Mansour Sy, a déclaré, vendredi, à Dakar, que ‘’l’Etat est décidé à jouer la carte de la transparence’’ concernant le recrutement annoncé de 5500 agents dans la Fonction publique, précisant que “l’ère des instructions du recrutement est dépassé”.

‘’Le recrutement des 5500 agents dans la Fonction publique sera organisé dans la transparence. L’Etat est décidé à jouer la carte de la transparence. L’ère des instructions de recrutement est dépassé’’, a souligné M. Sy au cours d’une rencontre avec la presse.

‘’Après le recrutement de ces agents, a-t-il annoncé, les résultats seront publiés comme on a fait avec la liste et le nombre de postes à pourvoir.’’

Selon lui, ‘’la voie est tracée, d’autres programmes vont être déclinés par le ministère de l’emploi’’. Il a précisé que la priorité sera accordée à l’armée (1135 pour l’armée, 1000 pour la gendarmerie et 1000 pour la police), invoquant le vieillissement noté dans les effectifs des services de sécurité et les nombreux départs à la retraite.

S’agissant des agents de la Fonction publique, il a signalé que ‘’2294 personnes sont parties à la retraite le 31 décembre 2011, et 4906 seront à la retraite d’ici quatre”. C’est là où réside ”l’urgence de ce recrutement’’, a-t-il dit.

Le secteur de la santé vient en second lieu avec 520 agents à recruter dont 70 médecins et 100 sages-femmes en plus des infirmiers, aides-infirmiers, assistants sociaux, entre autres.

Il a signalé la mise en place d’une commission nationale placée sous la direction du ministère de la Fonction publique avec en son sein un représentant pour chacune des structures suivantes : Présidence de la République, Primature, ministère des Finances, ministère du Budget et ministère technique concerné par l’agent à recruter.

‘’Cette commission va étudier tous les dossiers qui, après sélection, vont passer dans le circuit, et la dernière étape est celle de la vérification des diplômes”, a indiqué le Ministre, soulignant qu’il s’agit de ‘’s’assurer qu’on n’est pas en face d’un faux diplôme’’.

Ce recrutement de 5500 agents dans la Fonction publique, annoncé par le Président de la République lors de son message à la Nation à l’occasion du nouvel an, est parti selon Mansour Sy ‘’ d’une évaluation des besoins de chaque ministère’’.

‘’Tous les Sénégalais titulaires d’un diplôme d’Etat ou d’un diplôme classé peuvent faire acte de candidature’’, a-t-il ajouté, soulignant que des critères d’ancienneté, de compétences, d’âge et d’engagement citoyen seront mis en avant.

D’après lui, ‘’ c’est au moment de départager deux personnes à égal diplôme” qu”’on choisira celui qui a eu fait du volontariat pour l’Etat dans sa vie ‘’.

‘’Cela existe aussi dans la santé : un médecin en position contractuelle dans une localité éloignée et qui accepte d’y rester en cas de recrutement sera pris dans la Fonction publique’’, a précisé M. Sy.

Dakar, 25 jan (APS) 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*