Redoine Faïd repéré à Sarcelles : le deuxième homme était son frère, Rachid

Redoine Faïd avait été repéré, mardi soir, à Sarcelles (Val-d’Oise). Il avait abandonné un véhicule pris en chasse par les gendarmes. Le Parisien

Les enquêteurs pensent avoir identifié Rachid Faïd comme étant l’un des occupants du véhicule chargé d’explosifs, découvert mardi soir à Sarcelles.

C’est une nouvelle surprise dans l’enquête sur la traque de Redoine Faïd, en cavale depuis le 1er juillet après sa belle de la prison de Réau (Seine-et-Marne). Selon nos informations, les policiers de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) ont reconnu l’un des frères aînés du braqueur récidiviste, Rachid Faïd, comme étant l’homme qui s’est enfui à ses côtés mardi soir à Sarcelles (Val-d’Oise).

C’est ce qui ressort de l’exploitation des images de vidéosurveillance du parking sous-terrain de l’enseigne Auchan de la commune, où Redoine Faïd a abandonné un véhicule chargé d’explosifs après s’être soustrait à un contrôle routier, dans une commune limitrophe, avec un complice. Les deux hommes n’étaient pas grimés, ce qui a permis de faciliter leur identification visuelle. Des prélèvements ADN sont encore en cours d’analyse pour confirmer cette piste.

LIRE AUSSI >Redoine Faïd «a besoin d’argent, il est prêt à tous les risques»

Toujours selon nos informations, Rachid Faïd, introuvable, était en fait lui aussi en cavale depuis l’évasion de son frère cadet. Les enquêteurs ont la conviction que ce suspect de 60 ans, ancien gérant d’une entreprise de BTP, est même l’un des membres du commando ayant exfiltré Redoine Faïd par hélicoptère. Très proche de son frère, celui-ci rendait souvent visite au détenu au parloir.

Rachid Faïd déjà impliqué dans d’autres projets d’évasion

Le nom de Rachid Faïd apparaît dans un autre projet d’évasion fomenté au printemps 2017. À l’époque, comme l’a révélé L’Obs, Redoine est incarcéré à Fresnes (Val-de-Marne) et demande à Jacques Mariani, parrain corse sous surveillance électronique, de le faire sortir. En échange, il s’engage à l’aider à faire le ménage dans son clan adverse, sous prétexte qu’ils partagent « les mêmes valeurs du grand banditisme ».

C’est Rachid qui est sollicité pour faire le lien entre son frère et le parrain corse. Il est soupçonné d’avoir fourni à un intermédiaire un téléphone qui devait servir à Mariani à contacter Redoine. Mais ces contacts ne semblent pas avoir abouti : le voyou corse a été réincarcéré depuis et le braqueur de Creil (Oise) transféré à la prison de Réau.

Rachid Faïd avait aussi été interpellé en 2004 dans le cadre d’un autre projet d’évasion élaboré par son frère cadet, alors incarcéré à Saint-Maur (Indre). Il faisait partie d’un groupe de huit amis qui s’adonnait au trafic de voitures volées, sous la responsabilité de Redoine, afin de financer une future cavale. Qualifié de « principal relais » du braqueur, Rachid Faïd avait alors écopé d’une peine de 30 mois de prison, dont 15 avec sursis.

VIDÉO. Redoine Faïd repéré à Sarcelles

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*