Rédoine Faïd : Une semaine avant l’évasion, les services pénitentiaires avaient avertis d’un passage à l’acte imminent

Une semaine avant l’évasion de Redouane Faïd de la prison de Réau , plusieurs agents de la direction régionale des services pénitentiaires avaient demandé à la chancellerie de transférer l’homme le plus rapidement possible vers une autre prison.

En effet, de nombreux éléments et témoignages attestaient d’un projet d’évasion en préparation.

Il y a plusieurs mois, il était détenu à Fresnes. Là-bas, Redoine Faïd avait tenté de se procurer des armes et des explosifs afin de s’évader. Il sera transféré à Réau.

Le 22 juin dernier un transfert est prévu vers la région de Dijon mais seulement courant septembre.

Bien trop tard, selon des fonctionnaires de l’antenne d’île de France qui alertent par écrit de l’urgence de la situation.

« Un transfert qu’à partir de septembre ne paraît pas raisonnable au regard de la menace sérieuse du passage à l’acte (…) nous prenons des risques graves et sérieux de troubles à l’ordre public sans compter le risque de violences très graves voire irréversibles sur nos personnels (…) aujourd’hui, nous agissons que dans l’urgence et demain, nous agirons qu’après l’incident ».

Une semaine plus tard, Redoine Faïd parvenait à s’évader de la prison de Réau. M6, le figaro

Lu ici

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*