Référendum : Ousmane Ngom vote Oui et accuse l'opposition de collusion avec des jihadistes

ousmane ngomL’ancien ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom, s’est finalement lancé dans la campagne référendaire. Il a clairement incité les populations, au cours d’une conférence de presse tenue, hier, à Saint-Louis, à voter Oui demain. Loin de s’en arrêter là, il a accusé le Front du Non de collusion avec certains milieux jihadistes.

“Je voterai ‘Oui’ pour refuser la déstabilisation du pays qui est une démocratie majeure. C’est la stratégie visée par la coalition du ‘Non’. Je voterai ‘Oui’ pour barrer la route au coup de force en gestation préparée par l’opposition. Je voterai ‘Oui’ pour l’accélération de la marche vers l’émergence”, a déclaré Ousmane Ngom, selon Le Populaire. Il s’est ainsi insurgé, à en croire le journal, contre la “manipulation, l’intoxication, la création de milices et la collusion avec des ‘jihadistes’ et autres”, notées dans le camp adverse. Selon lui, “tout citoyen conscient de ce danger doit voter ‘Oui’”. Car, pour lui, “voter ‘Non’, c’est accepter que l’institution du septennat s’impose à la place du quinquennat”. “Tout démocrate doit s’opposer à ce schéma. On ne peut pas accepter le chaos”, a-t-il asséné avant d’appeler à une union sacrée autour du président de la République Macky Sall.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*