REFORME DE L'ETAT, ACTE III DE LA DECENTRALISATION Mimi «revalorise» les administrateurs civils

Les réformes engagées dans l’administration de l’Etat et la gestion de l’action publique par l’actuel gouvernement ne se feront pas sans la contribution des administrateurs civils du Sénégal. L’assurance a été donnée, samedi dernier, par le Premier ministre Aminata Touré qui présidait la 22ème assemblée générale ordinaire de l’Amicale des administrateurs civils du Sénégal (Aacs) tenue à Saly-Portudal (Mbour), au cours du week-end.mimi_pm_1

Le Premier ministre Aminata Touré a ainsi annoncé aux administrateurs civils du Sénégal qu’elle allait porter une attention particulière à leurs propositions, dans le cadre des réformes de l’action publique engagées par son gouvernement. « Les propositions des praticiens de l’administration que vous êtes retiendront particulièrement notre attention dans le vaste chantier des réformes dont vous serez aussi l’un des principaux acteurs de la mise en œuvre », a-t-elle notamment dit.

Le chef du gouvernement a estimé à ce propos que les réflexions fécondes de ces hauts cadres de l’Etat, sur des thèmes majeurs de la gouvernance administrative, dont la dernière porte sur les réformes de l’Etat, seront toujours les bienvenues. Qui plus est, le second Premier ministre de Macky Sall, depuis son accession à la tête de l’Etat, en mars 2012, a marqué une attention particulière à la réforme phare envisagée dans la politique de décentralisation et d’aménagement du territoire dénommée Acte III de la décentralisation.

Une réforme qui entend  organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable. Et le Premier ministre de ne point manquer de faire remarquer que la réforme envisagée permettrait en même temps de faciliter la territorialisation comme levier de performance des politiques publiques locales, dans tous les domaines.

Face aux administrateurs civils, Aminata Touré indiquera : « Cette révolution administrative et institutionnelle interpelle tout naturellement les administrateurs civils, si l’on sait que les gouverneurs et préfets, tous appartenant au corps des administrateurs civils, seront aux premières loges, au moment de sa mise en application en tant qu’acteurs territoriaux incontournables ».

Et le  Premier ministre d’assurer, dans la foulée, de la disponibilité du gouvernement à utiliser de manière rationnelle les compétences portées par ces hauts cadres de l’administration avant de leur lancer une adresse solennelle à l’exemplarité. « Je veillerai à l’utilisation optimale des hauts fonctionnaires de l’Etat et notamment des administrateurs civils. Toutefois, il vous revient de vous conformer, en toutes circonstances, à votre devise sacerdotale Servir l’Etat et non se servir de l’Etat, de cultiver l’excellence, la qualité, la gestion axée sur les résultats et de vous offrir, par votre comportement et votre attitude de tous les jours, en exemple, en modèle eten référence à vos collaborateurs, aux femmes et aux hommes placés sous votre autorité, ainsi qu’au citoyen tout court ».

Toute chose qui reste incontournable seulement pour relever le défi de l’émergence et du développement, a noté Aminata Touré.  A relever pour finir qu’au cours de cette assemblée générale, Ibrahima Guèye a été reconduit pour un second mandat à la tête de l’Amicale des administrateurs civils du Sénégal (Aacs).

(Avec Aps)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*