REGULATION DE LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE 33 RECOMMANDATIONS POUR PLUS DE PROFESSIONNALISME DANS LES SKETCHS TELEVISES

Babacar ToureL’atelier du Conseil national de régulation de l’audiovisuel(Cnra) qui a débuté ce mercredi 4 novembre pour s’achever hier, jeudi 5 novembre, plaide pour la révision des pratiques théâtrales surtout en période de ramadan. L’expertise et le professionnalisme des acteurs ont été les points fondamentaux de cette rencontre, histoire de ne pas desservir l’art lui-même. Au terme de cet atelier, 33 recommandations ont été formulées.

Ceux qui profitaient du mois béni du ramadan pour se faire un business à travers les sketchs télévisés, verront pour certains leur profit réduit s’ils ne remplissent pas les conditions de professionnalisme dans le domaine.

Ces diffuseurs, «producteurs véreux» et autres «comédiens de circonstance», qui sont souvent inexpérimentés, ont été les cibles du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) au cours de son atelier qui a duré deux jours.

Pour le Cnra, qui pointe du doigt le manque de professionnalisme des acteurs des sketchs télévisés, il est temps de mettre fin à cette comédie qui n’est qu’une autre façon de tourner l’art en dérision, ou de le dévaloriser, par des gens qui n’y voient en fait qu’une «opportunité commerciale», alors que la comédie répond à un certain nombre de règles. Les sketchs télévisés devront donc être adaptés à des normes.

En ce sens, 33 recommandations ont été formulées, avec entre autres «la revisite de la production théâtrale», « la mise en place d’un comité de visionnage au sein des télévisions », «  le développement de la formation, le professionnalisme et l’encadrement ».

L’atelier a réuni de nombreux acteurs culturels, techniciens de l’information et de la communication, et enseignants. Pour le Pr Moussa Daff, «la sauvegarde de la culture doit être prise à la même mesure que le sauvegarde de la sécurité».

Ce qui signifie qu’il ne faudrait pas laisser quelque médiocrité que ce soit s’installer dans les sketchs télévisés. Ce qui signifie aussi qu’il faut régler les problèmes de scénarisation, bien se préparer avant le tournage, travailler la construction des textes, et aussi s’adapter aux nouveaux moyens de diffusion.

Ainsi dira Mamadou Baal, expert en audiovisuel, qui s’adressait aux acteurs culturels : «Apprenez à vous professionnaliser, c’est la seule chose que je vous dis ».

In the Spotlight

Urgent : La France répond à l’ultimatum Russe sur le FCFA

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le franc CFA fait couler beaucoup d’encre, depuis longtemps, avec une accélération et une tension sans précédent depuis quelques mois.  La semaine dernière, La Russie a donné un ultimatum à la France pour mettre fin au système [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*