Rejet des conclusions de la CNRI et de la CNRF : Macky et l’art de jeter l’argent par la fenêtre

Rejet des conclusions de la CNRI et de la CNRF : Macky et l’art de jeter l’argent par la fenêtre

Annoncées avec beaucoup d’enthousiasme, les conclusions de la Commission nationale de réforme foncière (Cnrf) et celles de la Commission nationale de réforme des institutions (Cnri) n’ont finalement servi à rien.

Après les avoir commandés et chèrement payé durant plusieurs années, le Président Macky Sall les a tout simplement jetés à la poubelle.  

Le président de la République a choisi de rejeter l’essentiel des conclusions de la Commission nationale de réforme des institutions (Cnri) et de la Commission nationale de réforme foncière (Cnrf), des organes qu’il a lui-même mis en place et financés. Si on ne connaît pas le budget de la Cnrf, la Cnri a coûté au contribuable sénégalais la bagatelle de 700 millions de francs Cfa.

En choisissant de rejeter les conclusions de ces commissions, le président de la République envoie à la poubelle non seulement ses promesses mais également des centaines de millions, voire des milliards de francs en cette période de rareté des ressources économiques.

En effet, Macky Sall, qui se veut le garant de l’orthodoxie dans la gestion des deniers publics, finance des institutions et des commissions «inutiles» puisque leurs conclusions ou leurs recommandations sont rangées dans les tiroirs ou sont tout simplement jetées à la poubelle.

Lors du Conseil présidentiel de l’investissement tenu, avant-hier, le chef de l’État qui a reçu les conclusions de la Commission nationale de la réforme foncière (Cnrf) dirigée par Moustapha Sourang, a déclaré qu’il rejette d’emblée certaines recommandations.

«Les conclusions qui m’ont été proposées de transférer les droits de bail aux collectivités, j’ai dit que je ne peux pas les accepter. Parce que le jour où on va le faire, le lendemain, il n’y aura plus de terres dans ce pays», a argumenté le Président Macky Sall.

Puis il ajoute : «Déjà on a essayé à Podor avec toutes les difficultés. Là, je suis en train de voir si je ne vais pas annuler la procédure. Ce sont des questions sensibles. Il faut aussi que la taxe participe dans l’effort de citoyenneté».

En 2014, en recevant au Palais ses alliés de Macky2012, le président de la République avait pris la décision de rejeter également les conclusions de la Cnri.

Il avait fait comprendre à ses hôtes qu’il n’a jamais demandé au président Amadou Makhtar Mbow et à son équipe de lui proposer une nouvelle Constitution, mais plutôt de modifier quelques dispositions de l’actuelle charte fondamentale. Ce que les membres de la Cnri ont toujours contesté.

Ainsi, Macky Sall avait exclu toute idée de démissionner de la présidence de son parti l’Apr, comme le recommande la Cnri. En effet, dans leur conclusion, Mbow et Cie ont proposé la suppression du cumul de fonctions de chef de l’Etat et chef de parti, «source de conflit d’intérêts».

Et malheureusement la Cnri et la Cnrf sont la face visible de ce gaspillage des ressources publiques. Et pour cause, jusqu’à présent on n’a pas vu la moindre mise en œuvre des nombreuses recommandations du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) et surtout du Conseil  économique social et environnemental (Cese).

Et Dieu sait qu’elles en ont produit des tonnes. Pourtant le Cese et le Hcct sont deux institutions qui coutent des milliards de francs Cfa au contribuable sénégalais. Le budget de l’institution dirigée par Ousmane Tanor Dieng est de 6,5 milliards de francs alors que celui de l’institution dirigée par Aminata Tall s’élève à 6,3 milliards de francs.

Charles Gaiky DIENE

In the Spotlight

Un homme condamné à 160 ans de prison

by Babacar Diop in International 0

Nicholas Deon Thrash, 34 ans,originaire de l’Indiana a été condamné aux Etats Unis à plus de 100 ans de prison pour avoir agressé à plusieurs reprises et engrossé une jeune fille de 10 ans. Fox [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*