RELATIONS SEXUELLES: COMBIEN DE FOIS PAR SEMAINE?

Combien de fois par semaine?

Tous les couples se demandent secrètement si la fréquence de leurs relations sexuelles est suffisante par rapport aux autres ou « normale ». Ils tentent toujours de se rassurer…

La fréquence des relations sexuelles est souvent une source d’inquiétude chez les couples, car elle est généralement perçue comme l’indice le plus évident de la satisfaction conjugale.

Un couple heureux est celui qui a une vie sexuelle satisfaisante, pensons-nous. Ceci sous-entend qu’il y a des relations sexuelles avec pénétration X fois par semaine et que cela convient aux deux partenaires. On en vient donc à croire que:

« Si tu m’aimes, tu dois me désirer » ou « Si tu m’aimes, tu aimes faire l’amour avec moi ». Et voilà que l’inquiétude nous gagne. Effectivement, la fréquence est très variable d’un couple à l’autre et aussi, au sein d’un même couple, selon les périodes. Mais existe-t-il une « bonne » fréquence?

Fréquence variable des relations sexuelles

La fréquence des relations sexuelles dépend de plusieurs facteurs, dont les plus déterminants sont: l’âge des gens, leur état physique et psychologique, les occupations de chacun, et surtout, la complicité ou l’intimité qui existe dans le couple. Les hormones, autant que l’on sache actuellement, influencent davantage le désir sexuel que la quantité des activités sexuelles.

La plupart des gens pensent qu’il y a un lien entre le désir et la fréquence des rapports, mais il faut se rappeler que si l’un entraîne souvent l’autre, divers obstacles – le manque de temps, la fatigue – peuvent empêcher les activités sexuelles malgré la présence du désir.

In the Spotlight

by James Dillinger in Nécrologie - Avis de Décès 0

Le général Lamine Cissé est décédé. Selon des informations l’ancien ministre de l’Intérieur a succombé des suites d’une maladie, ce vendredi, 19 avril, à l’âge de 80 ans. Le général d’armée Lamine Cissé, né en [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*