RELOGEMENT DES SINISTRÉS DE LA LANGUE DE BARBARIE : les unités mobiles disponibles en janvier 2019

Des experts  de la Banque Mondiale, de l’Agence de Développement Municipal (ADM), de l’Agence de Développement Communal (ADC), de l’Agence Régionale de Développement (ARD), des chefs de services techniques déconcentrés et des représentants des populations sinistrées ont pris part, mardi, à une séance de présentation des composantes du Projet de relèvement d’urgence et de résilience à Saint-Louis (SERRP).

Cette mission d’appui à laquelle des représentants des Communes de GANDON et de Saint-Louis ont pris part, fait suite à une restitution des rapports provisoires du Cadre de Gestion Environnementale et Sociale (CGES) de l’Etude d’Impact Environnemental et Social (EIES) et du Plan d’Action de Réinstallation (PAR) du relogement temporaire, présidée par le Préfet de Saint-Louis.

Après la validation de ces études, le SERRP va entamer sa phase opérationnelle avec la réception, d’ici décembre, de 6 unités mobiles de démonstration qui seront installées sur le nouveau site de relogement situé à Diougop Peul, dans la Commune de Gandon.

Le relogement d’urgence des populations sinistrées installées à  Khar Yalla, au Camp Gazeille et dans les familles d’accueil dans les unités mobiles concerne 106 concessions, soit 315 ménages/3278 personnes. À terme, plus de 400 concessions y seront réinstallées dans un cadre assaini et viabilisé.

>>> Suivez les explications de Pierre COLY, directeur de l’appui institutionnel à l’ADM

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*