Remaniement du gouvernement après la Tabaski: Voici les ministres qui vont sauter

Certains ministres doivent surveiller de prés leurs arrières. Le Président Macky Sall prépare actuellement un vaste remaniement ministériel. Selon nos sources, il a même pris l’option de mettre en place un gouvernement de combat en perspective des élections présidentielles de 2019.

Beaucoup de ses ministres seront maintenus dans le prochain atelage. Hormis le Pm qui est sûr de rempiler, les ministres comme Amadou Bâ ( Finances), Augustin Tine  (Forces armées), Eva Marie Coll Seck (Santé), Birima Mangara (Budget) et même Abdoulaye Daouda Diallo (Intérieur) entre autres vont garder leur département ministériel.

Toutefois, le ministère de ce dernier sera amputé du volet organisation des élections, selon toujours nos sources. Le maître du jeu politique qui ne veut pas faire moins que son prédécesseur, envisage la création d’un ministère en charge des élections. Plusieurs noms circulent déjà pour occuper ce poste. Il s’agit de l’actuel Directeur des élections et un célèbre général à la retraite selon actunet.

Dans la lancée de la formation de ce futur gouvernement, des ministres vont permuter de portefeuille où seront tout simplement renforcés dans leurs prérogatives. Les noms de Mame Mbaye Niang et Pape Gorgui NDONG reviennent avec insistance.

Le premier pourrait migrer au ministère des transports aériens tandisque le second qui a une solide assise dans la banlieue notamment auprès des jeunes pourrait être récompensé en héritant du ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Des membres du gouvernement n’ayant aucune base politique réelle comme Youssou Touré, Souleymane Jules Diop où encore dans une moindre mesure Yaxam Mbaye et Abdou Latif Coulibaly seront maintenus dans le prochain gouvernement à titre symbolique à cause de leur proximité notamment avec la Première Dame. Idem pour le ministre des sports Makhtar Bâ et son collègue de la culture Mbagnick Ndiaye.

D’autres, sauf revirement de dernière minute, seront balayés. Sur la liste des ministres qui sont sur siège éjectable, il y a un certain Mansour Faye, beau- frère du Président et Dr Pape Abdoulaye Seck, l’actuel ministre de l’agriculture. Ce dernier ne serait plus dans la sphère sentimentale du Président Macky Sall.

Le Dg de la Saed Samba Kanté serait pressenti pour le remplacer. Il n’est pas le seul prétendant. D’autres noms circulent également dans les couloirs du Palais. Parmi les potentiels futurs ex ministres, il y a Abdoulaye Bibi Baldé. Il pourrait perdre son poste au profit d’un Colonel des Eaux et Forêts très apprécié à la Présidence.

Bizarrerie de ce remaniement, la dame  Mariama Sarr malgré sa victoire électorale aux dernières législatives  à Kaolack, a de forte chance de sortir du gouvernement. Le Président Macky Sall la veut à l’Assemblée nationale où elle pourrait occuper un poste de vice-Président.

Fait inédit, Moustapha Diop pourrait devenir pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, le premier homme à occuper le poste de ministre en charge de la femme et de la famille en plus de garder le volet du financement des femmes. Parmi les revenants, il y aurait un certain Abou Lô pressenti au ministère des transports terrestres.

Deux personnalités originaires du Fouta et du Sine feront leur entrée dans le gouvernement pour la première fois. Il s’agit respectivement, selon nos sources, d’un avocat d’affaires répondant au nom Malick Sall et de Dr Paul Faye, l’ancien Dg de la Sapco. Ce dernier pourrait être bombardé ministre du Tourisme.

Quand à Maître Malick Sall, le Président qui voudrait en faire le ministre de la justice en remplacement de Me Sidiki Kaba à l’embarras du choix. Au cas où l’actuel ministre de la justice est maintenu dans ses fonctions, nos sources nous renseignent que Me Malick Sall se verrait confier un ministère en rapport avec la bonne gouvernance et les droits humains.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*