Rencontre CENA- Classe politique : et si les absents étaient disqualifiés

Rencontre CENA- Classe politique : et si les absents étaient disqualifiés

La  Commission électorale nationale autonome (CENA) et la classe politique se sont retrouvées ce vendredi pour discuter  de la méthode à adopter pour le scrutin du 30 juillet prochain.

Une rencontre de la plus haute importance mais qui n’a pas fait le plein. En effet, sur les 47 listes en lice, seules 44 ont répondu présentes. Et si les responsables des deux listes absentes se sont excusés en fournissant des explications, pour la 47e liste, il n y a  eu aucune nouvelle. Silence radio ! Pourtant, on nous assure que les services de Doudou NDIR n’ont manqué personne en envoyant les cartons d’invitation.

Maintenant que tout le monde s’accorde à dire qu’il y a beaucoup trop de listes, il est peut-être temps de commencer la purge en disqualifiant les absents. Vu l’importance de la réunion, qui fonde les bases même de la compétition à laquelle elles ont pris part, ces listes, qui ont investi des dizaines de personnes, ne peuvent pas manquer de plénipotentiaires à y envoyer. Pour avoir montré toute la considération qu’ils ont pour le scrutin, la disqualification de ces listes n’en nuirait pour autant la démocratie. 47 moins 3, feront moins de bulletins à choisir pour l’électeur.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*