Rencontre CENA- Classe politique : Me El Hadji DIOUF fait la leçon à Doudou NDIR

Rencontre CENA- Classe politique : Me El Hadji DIOUF fait la leçon à Doudou NDIR

Le face-à-face entre la  Commission électorale nationale autonome (CENA) et la classe politique a été houleux par moments.

Saisissant le temps de la pause, Me El Hadji DIOUF, tête de liste de la Coalition Leral, a dit tout le mal qu’il pense du comportement de Doudou NDIR, président de la structure.

Le député reproche au sieur NDIR d’avoir attendu que le chef de l’Etat émette l’idée d’une rencontre entre les parties prenantes au scrutin du 30 juillet prochain pour qu’il s’exécute. Selon lui, le président du CENA aurait dû, depuis longtemps, les convier à une telle rencontre, afin de discuter de ce qui préoccupent beaucoup de Sénégalais.

Le président de la République, réagissant lundi dernier en marge de la prière de Korité, avait indiqué « espérer » que la CENA et les acteurs politiques se rencontrent pour établir une méthode consensuelle.

Rencontre CENA- Classe politique : une méthode adoptée, des mécontentements suscités

Le face-à-face organisé par le président Macky SALL  a eu lieu ce vendredi.

Le chef de l’Etat avait émis, le jour de la Korité, l’idée d’une rencontre entre la  Commission électorale nationale autonome (CENA) et la classe politique pour trouver un éventuel consensus autour de la méthode à adopter pour le scrutin du 30 juillet prochain. La structure dirigée par Doudou NDIR s’est activée en conviant les acteurs politiques à une réunion pour discuter du sujet.

A l’arrivée, sur les 47 listes, 44 ont été présentes. S’agissant de la question de fond, notre interlocuteur, qui a pris part à la rencontre, renseigne que  les services de Doudou NDIR, après avoir écouté les uns et les autres, ont proposé que l’électeur puisse avoir la possibilité de choisir  5 bulletins sur le lot de 47 listes. Ainsi, dans l’isoloir, il pourra choisir entre les cinq bulletins.

Une proposition qui ne garantit pas le secret du vote mais qui a été approuvée par les 33 présents contre 11 n’ont pas approuvé. Dans le lot de ceux qui ne sont pas contents,  Manko Takhawu Senegaal dont la tête de liste est  Khalifa SALL. Selon notre source, les plénipotentiaires du maire de Dakar à la rencontre ne sont pas revenus après la pause. Ont-ils boudé ? Même s’ils ne l’ont pas indiqué, ça en a tout l’air.

En attendant, même si elle ne fait pas l’unanimité, la CENA tient sa méthode qui va encore faire parler.

 

In the Spotlight

Un procès manifestement injuste. Par Mody Niang

by James Dillinger in A LA UNE 0

Un procès manifestement injuste Oui, le procès qui s’ouvre ce jeudi 14 décembre 2017, est manifestement injuste, à la limite insupportable pour quelqu’un qui suit régulièrement l’actualité politique et surtout politicienne au Sénégal. Il ne [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*