Retro-commission de 12 milliards : La CREI blanchit Cheikh Amar

Auparavant cité dans une affaire relative à une supposée retro-commission de 12 milliards, Cheikh Amar ne sera nullement inquiété par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), révèle le Journal « L’As ».

Le Procureur spécial auprès de la CREI a, dans sa lettre-réponse adressée au directeur général de Amar Holding, signifié à ce dernier que « les procédures en instance au niveau de la Crei sont en phase de clôture et ne vous concernent, ni directement, ni indirectement ». 

Une décision qui vient donc clore le débat quant aux dits milliards et donne raison à Cheikh Amar dans sa posture initiale, niant toutes magouilles.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*