Révélation – Crise constitutionnelle : Trump & Pence forcés de se retirer

screenhunter_819-nov-27-11-29-640x354-1728x800_c-300x139Révélation – Crise constitutionnelle : Trump & Pence forcés de se retirer

La preuve de la fraude électorale existe. Elle a été mise sous le boisseau pour des « raisons de sécurité nationale », et nous sommes tous royalement « cocufiés »

Il se pourrait bien que l’orateur Paul Ryan soit le président Paul Ryan en janvier.

Voici ce que nous disent nos amis en Israël :

Netanyahou a dit à Trump qu’il est le messie « élu ». Jetez un coup d’œil sur ceux dont Trump s’est entouré à la fin de la campagne. Ce sont tous des chrétiens sionistes, tous des dominionistes [« élus » par ? pour asservir la Terre, NdT], la plupart étant par-dessus le marché créationnistes. Trump a fait de son mieux pour jouer le personnage du Christ. La manière dont cela se passe mon dieu ! ; à quel point ils se moquent de nous !

Des négociations sont en cours pour trouver le moyen de permettre à Trump et Pence de se retirer, de démissionner avant même d’entrer en fonction. Il n’y a rien dans le droit étasunien, ni dans la constitution, ni dans aucune des lois sur la succession.

Voici ce que l’on sait :

– Grâce à des programmes qui se sont effacés, il y a eu un détournement massif des votes électroniques. Exactement ce qu’avait prévu le site InfoWars. Tout cela afin de confier les clés des États à Trump.

– Il n’y a aucune possibilité statistique qu’un candidat puisse perdre le vote populaire de plus de deux millions de voix et gagner l’élection.

– Il y a maintenant des preuves tangibles de fraude massive par de faux électeurs dans le Wisconsin et d’autres États. Cela montre une énorme conspiration délictueuse derrière la candidature de Trump.

– Le président Obama, comme c’est toujours le cas, trahit le peuple en restant silencieux et en « faisant ce qui est juste », ce qui veut toujours dire pour lui, « ce qu’on lui dit de faire ».

Ce n’est pas le jeu politique. Il n’y a aucun moyen de s’en sortir. Il n’y a pas eu d’élections, elle a été entièrement truquée, pas seulement les trucs ordinaires, le vidage interdit des rouleaux de listes de votes suite au « plantage informatique » des machines à voter, et l’habituelle fraude électorale.

Cette fois-ci, le camp Trump a au préalable rencontré des services de renseignement étrangers, fait des promesses et, franchement, nous sommes en accord total avec une partie de ce qu’ils ont promis. Ce sont les problèmes intérieurs, les colossaux cadeaux aux riches et le prochain crash de la bulle [pump and dump] qui est prévu pour quand il sera jugé qu’il n’y a plus rien à gagner, comme cela a été fait avec Bush. Les USA ne pourront pas survivre économiquement à un autre crash comme celui-là.

Emprunter encore dix billions de dollars pour les injecter dans le réseau bancaire des Rothschild, n’est pas une option.

Tous les gens « au courant » savent tout cela, et aucun ne parle. Trump est maintenant en position d’être « possédé ». Aucun d’entre nous ne sait vraiment qui il est. Ce que j’écris n’est en aucun cas personnel, c’est seulement pour les lecteurs initiés.

Obama a-t-il raison ? La vérité détruira-t-elle maintenant les USA, mettra-t-elle en danger la sécurité nationale, voire menacera-t-elle les USA de guerre nucléaire ? C’est le genre d’avis que donne à Obama le Conseil sur la sécurité nationale, ce que lui racontent ses conseillers.

Personne n’est vraiment capable de gérer ces scénarios. Ici, nous sommes en territoire totalement nouveau.

Ce que nous savons, c’est qu’il n’y aura pas de véritable président en janvier, peu importe qui dira prendre le pouvoir. C’est un autre coup d’État, et les USA en ont connu beaucoup. A-t-il été planifié [par l’oligarchie] ?

Voyez où Trump cherche son entourage, choisit les membres de son cabinet ministériel. Tous de tristes voleurs insignifiants et incompétents, de vieux chevaux sur le retour et des « restes » de Washington. Jetez un coup œil sur une photo récente de Rudy ou sur le CV de Bannon. Oh mon dieu !, est-ce que tout ceci est une blague ?

Avez-vous vraiment cru que s’était une vraie élection ?

Veterans Today, Gordon Duff

Original : www.veteranstoday.com/2016/11/27/disclosure-constitutional-crisis-trumppence-pressured-to-withdraw/
Traduction Petrus Lombard

Réseau International

Photo: Rudy Giuliani, chef d’orchestre des Looney Tunes rapides [mélodies des dessins animés de, entre autre, Tex Avery]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*