Révision constitutionnelle : VISA déplore le retour du Senat sous un autre nom

0-20-REFERENDUMLe président Macky Sall ne peut pas compter sur Visions alternatives pour le Sénégal (VISA) pour obtenir un «OUI» sur les 15 points du référendum qu’il compte soumettre à l’appréciation du peuple le 20 mars prochain.

Dans un communiqué, parvenu à la rédaction de Walfnet, le Bureau Opérationnelle Nation dénonce les «points qui font que ce référendum est celui de la Honte et qu’il faut un NON historique» pour préserver notre «dignité collective». «La supercherie politique du siècle», orchestrée depuis l’accession de Macky Sall à la magistrature suprême, calée autour des 15 points «bizarroïdes» dont la réduction du mandat qui est une demande sociale des Sénégalais, est l’argument central pour le Oui. Déthié Diouf et ses camarades lèvent un coin du voile sur les non-dits que cachent certains points du référendum. A leurs yeux, la suppression «implicite du 2ème   tour et du ¼ bloquant est un scandale. Le retour du «Senat banni», sous un autre nom «Haut Conseil des Collectivités  Territoriales» pour caser des amis politiques. L’augmentation du nombre de juges au Conseil constitutionnel de 5 à 7, une façon de récompenser ceux qui ont aidé à rédiger «le requiem de la volonté populaire». Passant au peigne fin tous ces points, et tirant les conclusions le Visa entend peser de tout son poids pour faire triompher le «NON» pour que le «citoyen conscient et responsable» puisse reprendre sa puissance qui donne le pouvoir politique.

WALFNET

http://www.walfnet.com/index.php/actualites/politique/2607-visa-ce-referendum-est-celui-de-la-honte

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*