RICHE HERITAGE DE MADIBA La jeunesse africaine invitée à se l’approprier

Mandela-AfriqueDakar abrite depuis hier, vendredi 13 décembre, une réunion du comité exécutif de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (Upj). Lors de la cérémonie d’ouverture, le vice-président de cette instance a invité ses frères jeunes africains à s’approprier le riche héritage légué par Madiba.

Trois jours après l’invite adressée à la jeunesse africaine par le président américain Barack Obama, le mardi 10 décembre dernier, à la cérémonie d’hommage planétaire au héros de la lutte anti-apartheid. C’est au tour de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (Upj) de monter au créneau pour demander à la jeunesse africaine de s’approprier  l’héritage légué par Madiba.

En conclave de deux jours à Dakar depuis hier, vendredi 13 décembre, le comité exécutif de l’Union Panafricaine de la Jeunesse par la voix du président du Conseil national de la jeunesse sénégalaise (CNJS) et vice-président de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (Upj), Aliou Sow, a invité la jeunesse du continent à s’inspirer des idéaux du héros de la lutte anti-apartheid arraché à l’affection du monde entier le jeudi 5 décembre dernier, à l’âge de 95ans.

«Madiba est un héros mondial pour l’humanité et une référence pour la jeunesse africaine de par les idéaux de liberté, de paix, de démocratie, d’humanisme qu’il a incarnés. Nous lançons un appel à la jeunesse du monde et africaine en particulier à s’inspirer du riche patrimoine que Mandela nous a légué», a-t-il lancé lors de la cérémonie d’ouverture officielle de cette rencontre du comité exécutif de l’Upj à laquelle a pris part une dizaine de participants venus de l’Afrique du Sud, de la Namibie, du Zimbabwe, du Mali, de l’Egypte, du Soudan, du Sud Soudan, du Gabon, de la diaspora et du Sénégal.

Expliquant l’objectif de cette rencontre de Dakar, le président du Conseil national de la jeunesse sénégalaise a indiqué que les participants vont se pencher sur le plan de revitalisation de l’Upj mais aussi sur la préparation du prochain sommet Europe-Afrique qui se tiendra en avril 2014 à Bruxelles.

Avec ses camarades, ils comptent saisir cette occasion pour donner un nouvel élan au partenariat Euro-Afrique basé sur la liberté sur tous les plans. «Les relations Europe-Afrique ont toujours été des relations d’amitié et de partenariat mais avec une position dominante exercée par l’Europe qui a profité de son passé de colon pour imposer les termes d’échanges, a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : «Nous sommes des jeunes nés après les indépendances. Nous comptons assumer pleinement notre position de jeunes africains. Et le message que nous lançons, c’est de dire que nous ne sommes pas là pour demander de l’aide, attendre que l’Europe donne toujours la voie. Mais que nous sommes là pour qu’ensemble, on puisse réfléchir sur l’avenir du monde».

Nando Cabral Gomis

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*