Robert Sagna: ”La démarche du GRPC est en train de donner de bons résultats pour le retour de la paix”

La démarche que le Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (GRPC) qu’il dirige a entreprise a eu de bons résultats, a confié Robert Sagna à Macouda, près de la frontière gambienne où il présidait un forum ce week-end pour le retour d’une paix définitive en Casamance. Pour rappel, cette zone était très dangereuse à cause de la présence de combattants du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc) qui y ont plusieurs bases.
‘’Je crois que nous avons pris une bonne résolution pour la paix sans laquelle il n’y a pas de développement. Je suis venu plusieurs fois ici, nous avons parlé de paix et je constate que nous avons des résultats. Le Narang-ouest n’est plus cette zone rouge que personne n’osait fréquenter, il y a une libre circulation dans tous les coins et recoins de la zone. Le processus avance et que les populations y croient d’autant plus qu’elles savent que s’il n’y a pas la paix, le développement ne se fera pas. Autrement, les doléances qu’elles ont formulées auront du mal à être exécutées. Donc, je souhaite, aujourd’hui, que cela soit définitivement une zone de paix. Tout à l’heure, je le disais, en langue nationale diola, que j’étais très impressionné du témoignage d’un ancien combattant qui a osé prendre la parole publiquement pour avouer ce qu’il était hier mais surtout pour souhaiter ce qu’il veut pour demain, autrement dit la paix. C’est un témoignage émouvant et courageux de sa part, c’est aussi un repentir. Je pense que tout le monde doit lui dire merci et que d’autres comme lui puissent faire le même geste de courage, de renonciation et d’engagement pour le développement économique et social de notre chère Casamance’’, a indiqué Robert Sagna qui a lancé un vibrant appel à l’endroit des jeunes de la localité pour qu’ils s’impliquent, sans réserve, dans la recherche de la paix. Selon lui, ces jeunes ont déjà honoré l’engagement qu’ils avaient pris auprès de lui, il y a un an, à savoir leur engament pour faire avancer le processus de la paix, restaurer une paix sociale palpable dans le Narang.
‘’Ceux qui sont dans le maquis, c’est votre génération, il n’y a pas de vieille génération dans le maquis, ce sont des jeunes comme vous qui y sont, par conséquent, il faut contribuer à la recherche de la paix en parlant, en échangeant et en communiquant avec eux. Je suis persuadé qu’avec votre action, les choses vont progresser. Ce que vous m’aviez promis l’année dernière, vous l’avez fait, je constate que nous avons franchi un pas supplémentaire vers la paix et le développement dans le Narang’’, a insisté Robert Sagna.
De l’avis de Robert Sagna, on ne peut pas bâtir la paix sans les populations. Leur non implication dans le processus, rendra difficile toute initiative visant à restaurer la paix, persiste t-il.
‘’Il faut bien bâtir la paix à partir des populations, si ces populations ne prennent pas part à la recherche de la paix, on aura du mal à l’avoir. C’est pour cela d’ailleurs, c’est souvent à leur initiative que le GRPC se déplace. Et au cours de ces rencontres, il y a, à la fois, les populations et les combattants du Mfdc, originaires de la zone, l’intérêt c’est cela parce que, comme vous le savez, chaque village a ses combattants. Et donc, il est essentiel quand on peut réunir les deux de le faire pour que cela soit un évènement utile. C’est pourquoi, nous associons, à ces forums, la participation des combattants’’, a-t-il confié, tout en réaffirmant la volonté et la détermination du GRPC d’aller plus vite vers une paix définitive.
‘’Au nom du GRPC, je suis heureux de vous dire que nous sommes engagés et déterminés à poursuivre l’action pour faire encore un pas plus accéléré dans ce processus de paix avec l’espoir de réaliser tous les résultats que nous recherchons, à savoir ramener une paix définitive en Casamance et nous tourner vers le développement socio-économique’’, s’est-il exclamé.

Mamadou Alpha Diallo (infos15.com)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*