Rocky Balboa, l’imposteur démasqué!

Rocky Balboa a failli tromper tout le peuple Sénégalais. Par des astuces, il avait ficelé une communication mensongère pour se faire connaître. Les honnêtes citoyens du Sénégal et de la Suisse, ont fini par découvrir le subterfuge. Il a fallu que le chargé de communication du Roi des arènes de la Suisse s’exprime pour que le masque tombe…rocky bolboa

Le masque est tombé. Amadou Konnez alias Rocky Balboa, n’a jamais été Roi des arènes en Suisse. Il n’a jamais terrassé des champions comme il l’avait toujours fait savoir à la presse de son pays. Des honnêtes citoyens qui ont cru en lui ont fini par être édifiés avec la sortie de Mr Simon Rosenblum, chargé de communication de Jörg Abderhalden, le triple champion de lutte suisse et Roi des arènes.

«Depuis quelque temps, il nous parvient des informations comme quoi, un certain Rocky Balboa serait le Roi des arènes en Suisse. Je tenais à démentir cela. C’est un mensonge grotesque d’autant plus que je ne le connais pas, et je suis d’ailleurs le chargé de communication du véritable Roi des arènes en Suisse. Il est important de clarifier les choses. Ce Rocky Balboa, il est inconnu ici. Il a certes pris part à quelques compétitions, mais il n’a jamais pu passer les premiers tours. Il s’inscrit sous l’appellation de Amadou Konnez. Il n’a ni le talent, ni la qualité pour devenir Roi des arènes ici. Il paraît qu’il est grand champion de lutte au Sénégal, mais ici, il n’est rien du tout. Le Roi c’est le Saint-Gallois Jörg Abderhalden qui a été sacré trois fois roi de la lutte traditionnelle Suisse».

«Il n’est rien en Suisse. Il a failli berner tout le Sénégal»
«Ce Rocky n’est donc rien ici. Comme le font de nombreux africains, il a juste voulu tromper les siens. Il a failli berner tout le Sénégal pour s’attribuer des choses qui n’existent pas. Et cela est injuste dans la mesure où il sait très bien qu’il y a un Roi ici. La lutte traditionnelle Suisse est comme la lutte Sénégalaise que j’aime beaucoup d’ailleurs. Il y a un réel engouement. Jörg Alberhalden est un champion incontesté et respecté de tous. Ici, le titre de Roi des arènes se dispute tous les trois (3) ans. La gratification n’est pas grande. On donne juste un bœuf et la prime, ce que vous appelez cachet, n’est pas assez grand. Ça n’atteint même pas les 2.000 Euros. Où le Roi des arènes gagne, ce sont les sponsors. Avec sa couronne de Roi des arènes, il gagne en sponsoring. Il met en valeur l’image de ses sponsors. Voila pourquoi nous sommes écœurés par le comportement de ce Rocky Balboa».
«Rocky est né en 1972, il est disqualifié pour toutes compétitions»

«Pour vous éclairer plus, il faut dire que ce Rocky, je me rappelle, avait représenté Genève en 2012, lors de la fête à Fribourg. En tant qu’africain, c’était tout de même la grosse curiosité de l’événement. Malheureusement, il n’a pu faire des miracles. Par la suite, il a été disqualifié de toutes compétitions ici. Mais il peut faire des combats qui n’engagent pas l’association de Genève, mais à ses risques et périls. Il est né en 1972, il doit avoir 41 ans, il est disqualifié par l’âge. La lutte appartient aux jeunes, Rocky est vieux. Le Roi des arènes ici, a 26 ans. Mais au Sénégal, il paraît que les athlètes restent jusqu’à 45 ans. Ici, Rocky est out».

Le jeune promoteur Aziz Ndiaye a effectué le déplacement pour aller le voir lorsqu’il l’avait coopté pour croiser Balla Gaye 2 le Roi des arènes du Sénégal. Les démarches n’ont pas abouti car Roky Balboa demandait 50 millions alors le promoteur lui en proposait 13, (soit 20 mille Euros). Une somme très alléchante pour ce lutteur de 41 ans dont le plus gros cachet lors de son unique combat en lutte avec frappe, était de 1000 Euros.

wiwsport.com

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*