Rumeur de chamboulement du gouvernement : Dakar, capitale des charlatans… d'Etat

charlatansll a suffi que la rumeur d’un remaniement ministériel enfle, après le référendum sur la révision constitutionnelle, pour que de hautes personnalités dans les arcanes du pouvoir reprennent une agitation proportionnelle à leurs ambitions démesurées de se faire nommer à des postes importants. Inversement, certains ont eu recours aux services de ces charlatans pour ne pas perdre leur juteuse position. Dans chacun des deux cas, ils ont invité à Dakar des faiseurs de miracles censés pistonner le destin qui manque tant à leurs ambitions personnelles.

Et comme dans ce pays, presque tout le monde connaît tout le monde, nombreux sont les yeux indiscrets qui ont remarqué l’arrivée de nombreux charlatans dans la capitale sénégalaise. Ces prétendus faiseurs de rois qui nous viennent souvent de la sous-région (Mali, Burkina, Nigeria, etc.) sont discrètement hébergés et nourris par les soins de leurs clients VIP. Il s’agit d’un investissement généralement lourd, puisque les clients de ces charlatans ne lésinent jamais sur les moyens de mettre leurs hôtes illuminés dans le meilleur des mondes pour optimiser les chances de plier l’affaire au moment du choix du président de la République.

Malheureusement pour nos VIP, la somme de tout le travail mystique de leurs demi-dieux semble n’avoir point ébranlé le Président Macky Sall qui, aux dernières nouvelles, devrait maintenir le statut-quo du gouvernement et de ses collaborateurs. Selon nos sources, il n’est pas prévu de remaniement du gouvernement dans l’immédiat. Une nouvelle manche de gagnée par les charlatans qui ne perdent jamais rien, en attendant d’autres recours à leurs services.

EnQuête

In the Spotlight

Côte d’Ivoire : Michel Gbagbo va retrouver son père

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

113SHARESShareTweet Par Jeune Afrique – Côte d’Ivoire. Michel Gbagbo va retrouver son père. Laurent Gbagbo recevra les 25 et 26 septembre la visite de son fils, Michel Gbagbo, qu’il n’a pas vu depuis leur arrestation, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*