Russie : « Poutine ne se pardonne pas d'avoir laissé Sarkozy abattre Kadhafi

Poutine_Kadhafi01Le journaliste revient sur le renforcement de la présence russe en Syrie pour lutter contre l’État islamique. « L’ombre de Kadhafi plane sur Damas », lance Éric Zemmour.

« Kadhafi massacré par les rebelles libyens, Kadhafi bombardé par les avions français et anglais, Kadhafi dont l’absence laisse un pays déchiré par la guerre civile et où s’engouffre une immigration innombrable qui fonce vers l’eldorado européen », poursuit-il. Pour le journaliste, « Kadhafi c’est le remord de Poutine qui vire à l’obsession ».

Il explique que le président russe « ne se pardonne pas d’avoir laissé Sarkozy abattre le dictateur libyen alors qu’il se contenterait de protéger les populations civiles ». C’est juré : « Assad ne sera pas un nouveau Kadhafi ».

« Les diplomates français ont fait une grande découverte : Poutine défend les intérêts de la Russie »
Éric Zemmour

Afrik365

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*