RUSSIE TURQUIE DIPLOMATIE La Russie envisage des représailles économiques contre la Turquie

RUSSIE TURQUIE DIPLOMATIEAprès le crash d’un bombardier russe, abattu par l’aviation turque, les autorités russes présentent désormais la Turquie comme complaisante avec les terroristes. A Moscou, des manifestants ont jeté des pierres sur l’ambassade turque. 

Et sans appeler formellement au boycott, le président Poutine et son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov déconseillent désormais aux Russes de se rendre en Turquie.

Déjà, le voyagiste russe Brisco a annulé tous ces programmes en Turquie. Un coup dur pour les Russes qui ne peuvent déjà plus aller en Egypte.

Avec notre correspondante à MoscouMuriel Pomponne

Plus de 4 millions de touristes russes fréquentent chaque année les plages de Turquie. Mais les autorités déconseillent désormais cette destination, où ils ne seraient pas en sécurité. Même les clubs de football sont concernés. Pendant la période hivernale, les équipes partent souvent en stage en Turquie. Mais le club de Rostov vient de faire savoir qu’il allait choisir un autre pays.

Sur le Net, de nombreux Russes s’engagent désormais à boycotter la Turquie. Un conseiller du Premier ministre russe a expliqué publiquement qu’« acheter des marchandises turques, c’est soutenir les militaires turcs ». La Russie importe beaucoup de primeurs de Turquie et les entreprises turques sont très présentes dans le bâtiment.

La Russie « se doit de réagir »

Pour Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, il ne s’agit pas de créer des problèmes aux entreprises turques et russes qui travaillent ensemble, mais la Russie se doit de réagir. Et les services des douanes ont déjà commencé. Les produits avicoles de plusieurs sociétés turques viennent d’être déclarés impropres à la consommation.

Le contrôle en douane des marchandises turques a par ailleurs été renforcé, parfois suspendu. Enfin, le Premier ministre de Crimée a décidé de suspendre les liaisons par ferry avec la Turquie et de rompre les relations économiques, alors que la presqu’île souffre déjà de son enclavement.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*