SAINT-LOUIS – Idrissa Seck sur les violences dans les universités : «Il n’y a que les gens incultes qui continuent de croire que la répression est un outil de gouvernement»

Idrissa Seck rewmi_maraEn marge de la présentation de condoléances samedi à son camarade Déthié Fall qui a perdu sa maman, Idrissa Seck a encore tiré sur le régime de Macky Sall.

«Il n’y a que les gens incultes qui continuent de croire que la répression est un outil de gouvernement», a-t-il dit, en faisant allusion aux violences notées dans les universités ces derniers jours.

Pour le leader de Rewmi, «non seulement le gouvernement doit veiller à financer de façon optimale ce secteur de l’éducation, mais aussi à sécuriser et respecter les franchises universitaire».

Parce que, souligne-t-il, «ce n’est pas en mettant des Forces de l’ordre dans l’enceinte des universités qu’on réglera le problème».

Enfonçant le clou, il déclare : «Il n’y a vraiment que des gens incultes qui continuent de penser que la répression est un outil de gouvernement.  La répression, la dictature, tout cela finit toujours par tomber et dans les situations dramatiques même. Donc, ce n’est pas la solution.»

La solution, estime M. Seck, c’est de trouver les «mo­yens financiers adéquats pour financer l’éducation, pour donner les bourses. Le droit acquis est une notion qui existe. Quand quelqu’un a déjà acquis un droit, vous ne le lui enlevez pas, même si vous n’en avez pas la capacité».

  • Écrit par  Cheikh NDIONGUE
  • cndiongue@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*