Saint-Louis : la police découvre « un festival de sexe » sur les berges.

Les patrouilles policières qui ratissent en permanence la ville dans le cadre du Festival de jazz de Saint-Louis sont tombées, hier nuit, vers 23 heures, sur une scène aussi sarcastique qu’obscène, sur les berges de l’ile de NDAR.

Au moment où la place Faidherbe vibrait de sonorités, un jeune commerçant de Louga s’envoyait tranquillement en l’air avec sa copine, une mineure originaire, elle aussi, de la capitale du Ndiambour. Les amants, nus, ont été appréhendés manu militari par les hommes du commissaire central El Hadj Bécaye DIARRA puis conduits au poste.

Ils seront mis en garde à vue pour outrage aux mœurs et devront être déférés, demain. L’homme d’une trentaine d’années devra répondre au délit de détournement de mineure.

À Saint-Louis, la police a forment  renforcé son dispositif dans le cadre de l’édition 2017 du Festival de Jazz. Avec des éléments du Groupement Mobile d’Intervention (GMI) mis en renfort, le système sécuritaire veille sur les scènes off et in, les foires sur la place Faidherbe et sur l’ile nord, renseigne une source de Ndarinfo.com.

En plus des patrouilles nocturnes et matinales, des éléments en civile sont également placés à l’intérieur des établissements hôteliers de Saint-Louis.

In the Spotlight

Zimbabwe : sous pression, Robert Mugabe ne démissionne pas

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Oeil d’Afrique avec AFP Le président zimbabwéen Robert Mugabe a, dans un discours à la nation dimanche, défié les attentes en s’abstenant de démissionner, allant jusqu’à affirmer qu’il présiderait le mois prochain le congrès [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*