SAINT-LOUIS/APRES AVOIR ACCEPTE SA DEFAITE AUX LOCALES DE DIMANCHE Cheikh Bamba DIEYE « rompt » avec… Macky

Cheikh Bamba dièye maire sortant de la commune de Saint-LouisLe maire sortant de la commune de Saint-Louis Cheikh Bamba dièye a démissionné hier, lundi 30 juin, du gouvernement d’Aminata Touré. Au lendemain de sa défaite aux élections locales de dimanche, le leader de la coalition «And ligguèy sunu deuk» a rendu à Macky Sall son tablier de ministre de la Communication et de l’économie numérique, tout en renouvelant sa détermination à se battre pour le développement de Saint-Louis et contre toutes formes de «dérives monarchiques et collisions familiales ».

Cheikh Bamba Dièye, le leader du Fsd/Bj et maire sortant de Saint-Louis a décidé de démissionner de son poste de ministre de la Communication et de l’économie numérique dans le gouvernement dirigé par Aminata Touré. Au lendemain de sa défaite aux élections locales, l’ancien premier magistrat de Ndar qui a occupé le fauteuil de maire pendant cinq années (2009-2014) a annoncé en effet, au cours d’une conférence de presse tenue dans la salle de délibération de la commune de Saint-Louis, son option de se retirer de l’attelage gouvernemental où il siégeait depuis 2012. 
 
Fortement ovationné par ses militants qui étaient venus lui marquer leur soutien indéfectible, le maire sortant de Ndar et chef de file de la coalition « And ligguèy sunu deuk» a fait savoir qu’il tirait toutes les conséquences de sa défaite au scrutin de dimanche, tout en se félicitant de la sérénité qui a accompagné les élections municipales et départementales à Saint-Louis.
 
En dépit de la perte de son fauteuil de maire, Cheikh Bamba Dièye, a, par ailleurs, tenu à faire savoir que ses « convictions resteront intactes » et qu’il serait toujours en guerre contre les «dérives monarchiques et collisions familiales», comme pour adresser une énième mise en garde contre le clan Macky Sall.
 
Parlant de Saint-Louis, le maire sortant a affiché sa détermination à continuer d’oeuvrer pour la ville. «Aujourd’hui encore, ma détermination est plus intense et mon engagement est plus ferme pour le développement de Saint- Louis», a-t-il affirmé en s’excusant pour toutes les frustrations que ses paroles auraient provoquées dans la campagne électorale. 
 
Le désormais ex-ministre de la Communication et de l’économie numérique, qui a reconnu sa défaite aux Locales, a fini par dire, relativement aux résultats du scrutin où il est arrivé en troisième place selon les projections, qu’il féliciterait le vainqueur «lorsque le verdict sera tranché ». Cheikh Bamba Dièye n’a cependant pas avancé de nom dans cette course vers sa succession où les camps encore en lice (Mansour Faye de Bby et Ahmet Fall Braya de And dékal Ndar ak Sopi) crient chacun à la victoire. Pour rappel, l’ancien ministre de la Communication a été un des soutiens de Macky Sall au second tour de la dernière présidentielle. 
 
Candidat malheureux au premier tour de ce scrutin national, il avait accompagné l’avènement de Macky Sall au pouvoir en lui octroyant son pourcentage de 1,86% acquis le 26 février 2012. Mais, pour le renouvellement de son mandat à la tête de l’exécutif  local à Ndar, la coalition présidentielle et le parti au pouvoir lui avaient fait un véritable croc-enjambe en refusant de valider son investiture à la tête de la liste de Bennoo Bokk Yaakaar au profit de Mansour Faye, le beau-frère de Macky Sall.
Moctar DIENG

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*