Santé : Voice les méthodes de traiter les toux, d’un traitement rapide et efficace Découvrez !

Une toux peut s’exprimer sous plusieurs formes : la toux sèche ou la toux grasse sont les deux types de
toux les plus fréquemment observés. Les frontières entre ces 2 types de toux sont parfois étanches. Une
toux peut par exemple être sèche pendant plusieurs semaines et devenir grasse dans un second temps.
La prévalence de la toux est d’environ 15% chez les hommes et de 10% chez les femmes avec une
augmentation de ces chiffres avec l’âge. La toux désigne un acte réflexe ou volontaire entraînant une
expulsion brutale de l’air contenu dans les poumons. Sachez d’ailleurs que la vitesse d’expulsion peut
atteindre plus de 600 km/heure !. La toux est un réflexe vital, un véritable mécanisme de défense qui
permet de protéger les poumons. Le rôle de la toux est de permettre l’expulsion des mucosités présentes à
la surface des muqueuses.

Toux sèche
Une toux sèche est irritative et non productive car elle n’entraîne pas d’expectorations de mucus. Elle peut
La toux
davantage épuiser qu’une toux grasse car l’absence d’expectorations empêche le soulagement lié au
dégagement des bronches. Des médicaments antitussifs, prescrits parfois sans ordonnance, peuvent aider
à soulager ces épisodes de toux en ayant une action directe sur le centre de la toux. Ne pas hésiter à
prendre l’avis de son pharmacien ou de son médecin : en effet, tous les médicaments, même ceux achetés
sans ordonnance, peuvent causer des interactions, des effets secondaires ou des contre-indications.
Toux grasse
Une toux grasse est une toux productive qui est suivie d’expectoration de mucosités qui encombrent les
voies respiratoires. Elle a pour action de dégager les voies respiratoires. Des médicaments expectorants
permettent une facilitation de l’évacuation du mucus des voies respiratoires et une fluidification des
sécrétions bronchiques. Consulter son pharmacien ou son médecin car les médicaments, même ceux sans
ordonnance, sont susceptibles de provoquer des interactions, des effets secondaires ou des contreindications.

Toux nocturne
La toux est fréquemment un signe d’affection respiratoire, mais peut également annoncer d’autres
maladies. Une toux nocturne est définie par sa survenue majoritairement la nuit. Toutes les toux peuvent
être plus ou moins prononcées la nuit, mais elles évoquent plus particulièrement l’écoulement de
sécrétions nasales dans la gorge en position allongée, alors simple symptôme d’une pathologie infectieuse
souvent virale, un asthme ou un reflux gastro-oesophagien, caractérisé par la remontée du contenu
digestif. Une toux sèche est caractérisée par l’absence de sécrétions au contraire d’une toux grasse. Elle
peut toutefois devenir une toux grasse par la suite. Une toux sèche nocturne peut être le symptôme de
différentes pathologies entraînant une irritation de l’appareil respiratoire. Il peut s’agir d’un symptôme
d’asthme par exemple ou encore d’un symptôme de RGO (reflux gastro-oesophagiens). Si la toux sèche
nocturne persiste au-delà de 5 nuits, il est conseillé de consulter un médecin pour diagnostiquer la cause
exacte du problème.

Toux persistante
La toux persistante est une toux de plus de 3 semaines. Elle peut être productive (avec expectorations) ou
sèche. La toux n’est pas un symptôme banal. Elle peut être liée à une pathologie grave (cancer,
tuberculose…). La coqueluche est une cause fréquente de toux persistante. Ces pathologies nécessitent
une prise en charge médicale adaptée. La toux persistante peut aussi être due à une irritation locale
(trachée, oesophage…), comme dans les reflux gastro-oesophagiens ou les rhinites allergiques chroniques.

Toux quinteuse
Une toux est dite quinteuse lorsqu’elle apparaît de façon répétée sous forme d’accès courts et précipités.
Elle se caractérise par des chatouillements dans la gorge et peut être sèche (en cas de coqueluche ou
d’emphysème pulmonaire par exemple) ou accompagnée d’expectorations de mucus voire de sang en cas
de tuberculose. Par ailleurs certaines toux quinteuses ont une origine psychogène, c’est-à-dire qu’elles
sont dues au stress, à la nervosité, et dans ce cas elles surviennent le plus souvent chez les patients
présentant des troubles psychiatriques.

Causes
Les causes d’une toux sont très diverses. Une rhinopharyngite virale ou bactérienne, déclenche
généralement un écoulement postérieur provoquant une toux grasse accompagnée d’expectorations
colorées. Une angine, une sinusite ou une otite peuvent également être à l’origine d’épisodes de toux. La
laryngite désigne une inflammation aiguë du larynx déclenchée par une infection, virale, plus rarement par
une par une infection bactérienne ou une allergie. Les enfants de 1 à 6 ans sont les plus touchés.
Enflammé, le larynx empêche le passage de l’air, provoquant une gène respiratoire pouvant évoluer vers
une asphyxie. Le tabagisme peut être à l’origine de nombreux symptômes ORL tels que des maux de:
gorge, des infections, des angines, des rhinopharyngites, des laryngites ou encore des otites. Il participe
également au développement des cancers, des maladies cardiovasculaires, de l’asthme, de la bronchite
chronique… Des épisodes de toux sèche durant plusieurs semaines, mois ou années (généralement le soir
ou la nuit) peuvent être le symptôme d’un asthme. C’est également le cas des épisodes de bronchites à
répétition. En cas de non traitement de la maladie, celle-ci peut s’aggraver petit à petit et évoluer vers une
insuffisance respiratoire, dont les conséquences sont parfois sévères et plus difficilement maîtrisables. Une
pneumonie ou une bronchite déclenchent des épisodes de toux, la plupart du temps grasse, et très violents
dans certains cas. Plusieurs symptômes, parfois mineurs et communs à de nombreuses pathologies,
peuvent aboutir à la découverte d’un cancer du poumon : toux, essoufflements, crachats sanguins,
altération de l’état général, ganglions à la base du cou ou au niveau des clavicules, difficultés à avaler,
perte d’appétit, amaigrissement, douleurs thoraciques… La tuberculose, maladie dont la transmission se
fait par voie aérienne, peut déclencher des épisodes de toux. La coqueluche est difficile à diagnostiquer car
elle ressemble à une bronchite par exemple. Il n’est pas rare que des enfants traînent une coqueluche
durant de nombreuses semaines avant que le diagnostic de cette dernière ne soit effectué. L’incubation de
la coqueluche dure environ de 7 à 14 jours, tandis que la période d’invasion est de 10 jours. Les premiers
symptômes de la coqueluche sont généralement précédés d’une rhino-pharyngite. La coqueluche est
caractérisée par des quintes de toux, c’est-à-dire des accès répétitifs et violents de secousses expiratoires.
Elles se finissent par une reprise inspiratoire bruyante que l’on compare parfois au chant du coq. A raison
de dizaine, voire d’une vingtaine de quintes de toux par jour, pendant une durée de 2 à 4 semaines, le
malade est généralement exténué. Entre deux quintes de toux, l’inspiration est profonde et bruyante. Chez
le nourrisson, elle peut être suivie de complications respiratoires sévères. Son diagnostic est généralement
difficile. Il passe souvent par un prélèvement nasopharyngé avec une recherche de la bactérie ainsi qu’une
une sérologie de la coqueluche, à renouveler 3 semaines plus tard pour confirmer le diagnostic. La
présence d’un corps étranger peut provoquer des épisodes de toux. C’est une situation qui s’observe plus
particulièrement chez les jeunes enfants. La pneumoconiose, une maladie pulmonaire causée par
l’inhalation et la fixation de particules solides dans les poumons peut provoquer des épisodes de toux. C’est
notamment le cas de la silicose, causée par l’inhalation de silice ou la sidérose par l’exposition à de la
poussière de fer. Un abcès du poumon et un emphysème pulmonaire sont également des causes
d’épisodes de toux très handicapantes. Certains épisodes de toux psychogène peuvent être liés à l’état de
tension et de stress de certaines personnes, aggravés parfois par les situations d’angoisse. Le reflux
gastro-oesophagien est causé par un dysfonctionnement du sphincter oesophagien, un clapet localisé à la
jonction de l’oesophage et de l’estomac. Il provoque des remontées acides en provenance de l’estomac et
se déplaçant vers l’oesophage. Le sphincter, tel une valve, empêche normalement la remontée du contenu
de l’estomac vers l’oesophage. En cas de dysfonctionnement, il laisse passer des sucs gastriques
provoquant des brûlures. De nombreux symptômes peuvent évoquer un reflux gastro-oesophagien comme
notamment unpyrosis, brûlure intervenant en position allongée, à l’arrière du sternum et augmentant
d’intensité après les repas, des brûlures d’estomac (brûlures épigastriques sans trajet ascendant,
survenant quand les sucs gastriques remontent de l’estomac vers l’oesophage), une voix enrouée, une
déglutition difficile et des épisodes de toux sèche nocturnes pouvant évoquer de l’asthme et des douleurs
proches d’une angine de poitrine. L’embolie pulmonaire est une occlusion de l’artère pulmonaire par un
caillot en provenance d’une veine thrombosée. Ce dernier cause un essoufflement (appelé dyspnée), une
tachycardie, des douleurs au niveau de la poitrine, des épisodes de toux, des crachats sanguins (appelées
hémoptysies), une syncope, un malaise, de la fièvre et des sueurs, ainsi qu’une cyanose des extrémités
(doigts et orteils bleus). Certaines embolies pulmonaires peuvent aboutir à un arrêt cardio-circulatoire.
Certains médicaments comme des médicaments antihypertenseurs peuvent également être à l’origine des
épisodes de toux. D’autres pathologies peuvent être en cause comme par exemple une insuffisance
cardiaque peut déclencher d’une toux, une mucoviscidose, le virus du SIDA, etc.

Traitement

Le traitement de la toux consiste avant tout à en traiter la cause, un diagnostic doit donc être posé par un
médecin. Les sirops servent uniquement à en apaiser les symptômes.
Sirop toux sèche
Le sirop pour toux sèche est un médicament liquide et épais qui est conçu pour soigner les toux d’irritation
des muqueuses. Ce sirop est contre-indiqué en cas de toux grasse. Le sirop toux sèche peut contenir des
opiacées. Il est efficace mais doit être utilisé sur avis médical à cause de ses multiples effets secondaires. Il
peut contenir aussi des antihistaminiques si la toux sèche correspond à une allergie mais donne un risque
de somnolence. D’autres sirops toux sèche sont composés d’autres produits n’ayant pas d’effets
secondaires sur la respiration.
Sirop toux grasse
Le sirop pour toux grasse est une substance liquide médicamenteuse indiquée lorsqu’une personne émet
des sécrétions bronchiques et ne peut les cracher facilement. Ce sirop sert alors de fluidifiant des
sécrétions et aide ainsi à les faire partir plus facilement. Après quelques jours de traitement, le mucus se
liquéfie et les bronches deviennent moins encombrées. Ce sirop contient en général, du
dextrométhorphane qui ne présente pas d’effets secondaires importants mais il ne faut jamais dépasser les
doses prescrites.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*