Radio Sunuker présente Emission «Xew Xewi Rewmi» avec Ahmadou Diop du 23 Fevrier 2016. Scandale : Référendum ou « Référen’Deum ? » Par Ahmadou Diop

rp_Ahmadou-Diop-CPC-Sunuker-Fm-Show-Pub-1024x691-500x337.jpgScandale : Référendum ou « Référen’Deum ? »

Tout d’abord, pour commencer, j’ouvre une parenthèse. Macky Sall est-il encore un franc-maçon ?

Que valent donc les démentis et les incantations stériles de la pestilence démentielle ?

La vérité divine, est supérieure aux mensonges. L’adepte en chair de la secte franc-maçonnique est antinomique à la croyance musulmane. Par définition, le menteur ne peut être un musulman.

Que l’on ne nous demande pas de modérer, tant soi peu notre diagnostic sur un régime de pugilat, encore moins d’avoir une once de respect vis-à-vis de ce pantin, minable, Macky, l’homme qui n’a jamais de parole, qui nous insulte en permanence et à longueur de journées, nous dirige d’une main de fer.

Que l’on ne nous pas parle de courtoisie dans ces conditions, pour tempérer notre rhétorique, qu’on ne changera pas d’une virgule ! Et d’ailleurs au nom de quoi, on nous l’exige. C’est non, mainteant !

Finis donc la récréation et le Masla § Macky Sall est l’homme des paroles dédites, suintantes – « FENYOU TOY XIP DI SITE CI BIR REWMI-AK CI BITIM REW- FENYOU REUY. »

Macky Sall, qui est à la tête de l’état sénégalais, se dédit le soir même avant de se coucher, ce qu’il dit le matin même.

Le Sénégal tombé des nues, est déçu, désemparé, indigné, scandalisé, effrayé et choqué sur le volte-face du menteur professionnel, Macky Sall, garde son mandat de 7 ans, se demande et s’interroge rationnellement sur son avenir, sombre par cette décision arbitraire qui tombe comme un couperet. Ce pays ne sait plus où il va, perd ses repères, ses valeurs traditionnelles et sa civilisation.

L’avis du conseil constitutionnel, qui n’est que consultatif, devient force de loi. C’est du totalitarisme, une première dans ce pays. Les larbins de Macky Sall marchent-ils sur la tête pour légaliser de telles absurdités, suffocantes et monstrueuses. . Il n’y a pas d’autres mots. Ce pouvoir bancal, totalitaire n’a plus de légitimité.

L’homme doit bénéficier automatiquement d’une présomption de culpabilité avérée avec en prime des circonstances aggravées pour haute trahison, selon notre intime conviction.

En vérité, les mensonges grotesques de Macky Sall resteront dans la gorge des sénégalais comme du plomb. Voilà donc un menteur professionnel démasqué publiquement, sur le plan national et inrernational, qui est bien pris la main dans le sac en flagrant délit. Il faut le voir pour le croire. Mentir et mentir et jusqu’à la fin de sa vie, voilà ce à quoi excelle l’inimitable mythomane, né.

Voilà l’homme donc au visage hideux, qui se dédie effroyablement à la face du monde. ! C’est tout simplement indigne.

Il n’y a pas d’autre solutions que de le destituer et le juger à la place publique pour parjures infinis par la haute cour de justice, c’est ça la priorité absolue des sénégalais à l’échelle nationale.

20 mars 2016 -Scandale : Référendum ou Référen’Deum ? Le Sénégal est sous le choc référen’Deum.

Avec ou sans votes, le planificateur-deum mangera tout. « Le Référen’Deum » ne sera qu’un Show sur Commande du Deum- Dioxna Sunu Pétrole Bi ak sunu Gaz Bi Rakam, Aliou Sall.

Désormais, qu’il se le tienne pour dit, se bouche donc les oreilles, mais qu’il le veuille ou non, il entendra ce qu’il doit entendre. Jusqu’ici, nous avons été charitables, au point que nous étions si ridicules.

Parodie référendaire, superflue : voter ou non, le planificateur est déjà vainqueur d’avance. Qui peut croire le contraire ? Tout produit porte la marque de son créateur, qui devient ipso facto l’usufruitier.

Rappel : on se souvient des ingérences de Jean Félix-Paganon sur la justice sénégalaise, à propos de l’affaire karim, lequel se défend: “J’ai dit ce que pense la majorité des Sénégalais”.

Concernant le procès karim wade, un non-lieu serait étonnant, fulminait-il. Normalement, la sanction devrait tomber comme un couperet, mais il n’en est rien. A-t-il reçu un ordre crypté par des relents colonialistes non avoués ?

20 MARS 2016 : Scandale « REFERENDUM ou « REFEREN’DEUM ? ». Désormais, Macky Sall, le mythe de la rupture sobre, vertueuse, transparente et efficiente s’effondre, tel un château de cartes. Scandale : l’avis du Conseil Constitutionnel ne peut servir de loi.

Pour nous, « le référen’Deum « qui ne concerne pas le mandat de Macky Sall est totalement illégal, nul, irrecevable et non avenu !

Le monstre atypique, le rengât, Impassible, inébranlable, taciturne, l’homme n’est guère meutri, dérangé outre mesure, dans sa conscience, cynique, inflexible, telle une teigne, restera plus que jamais irrécupérable jusqu’à la fin de sa vie.

Ce qui constitue pour nous ce que nous appelons sa capacité de nuisance exceptionnellle d’un affabulateur incorrigible, qu’il ne change pas, ne changrea jamais, mais ne déviera jamais de sa feuille qu’on lui tracée et qu’il respectera à la lettre, tant qu’on le laissera faire.
Que nenni ! Une magistrature qui s’effrondre, une autre prend le dessus, reprend du service.

L’éternel recommencement plus gigantesque, sévit de plus bel par ses escalades massives. C’est la régle.

Mais celle qui est en cours, reste la plus pitoyable, détient le record absolu par ses dérives exponentielles et à l’infini, en met des couches épaisses plus pesantes. Elle est pire que tout , la plus grotesque par ses charretes de dénégations et les arrestations arbitraires par des cueillettes, kidnappings, des rafles de jour comme de nuit, exécutées bassement par sa soldatesque ségrégationniste, négationniste, n’a plus rien à envier au régime d’apartheid, honni.

L’intrusion chevaleresque en la personne du rugissant, jean félix -Paganon, l’étranger, sévit par ses dérapes massifs, irrecevables.

Le diplomate ou l’homme de la pagaile, qui a ouvert le bal, sans modération, donne le tempo par l’amplitude de ses propos inacceptables, s’incruste ouvertment dans les affaires purement sénégalo -sénégalaises.

Jean Félix Paganon : “Qui peut s’indigner que le Président suive l’avis du Conseil constitutionnel ?” Le Sénégal est-il redevenu donc une colonie française, dont le jean Félix -Paganon est le gouverneur ?

Derrière le verbatim des compliments de la rhétorique coloniale « du gouverneur », encapuchonné, il y a lieu de s’interroger sur des intérêts économiques, politiques, en arrière-plan, cachés, des non-dits, qu’il tient à préserver, orbi et urbi par la ruse, sous Macky Sall, « l’affairiste Pétain Noir » ? Son devancier, Jean christophe Ruffin, avait déjà à l’époque défrayé la chronique en 2013 par ses sorties scandaleuses sur l’affaire Karim Wade.

Cette histore rocambolesque , toxique de la traque des biens mal acquis à géométrive variable, selon la tête des clients, porte des relents politiques, non assumés, quoique l’on puisse dire.

Avril 2013, Jean-Christophe Rufin déclarait sur RFI, nous le citons «pas étonné que l’on débouche sur la procédure actuelle» contre Karim Wade. Son successeur, mercenaire politique, lui embôite le pas, en met des couches épaisses, supplémentaires, sévit par son immixion totale sur le référen’Deum qui ne concerne exclusivement que les sénégalais.

Apparemment, aux yeux de l’ancienne puissance estampillée coloniale, ubiquiste sur le terrain du crime, a droit de vie et de mort sur l’ensemble des 14 pays africains de la zone Franc CFA, qui sont tenus en laisse, constituent immanquablement donc un don de..

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*