Scotland Yard révèle les noms des trois terroristes de Londres, après tout, les britanniques se sont invités avec Sarkozy en Libye pour tué kadhafi (réponse du berger à la bergère)

– La police britannique a révélé les noms des trois personnes ayant perpétré l’attaque de Londres, le 3 juin 2017. Il s’agit de Youssef Zaghba, Khuram Shazad Butt, et Rachid Redouane (photo).

L’Italo-Marocain Youssef Zaghba était sous surveillance en Italie depuis qu’il avait été arrêté à l’aéroport Marconi de Bologne, prenant un avion en aller simple pour Istanbul [1]. Il avait alors déclaré aux carabiniers : « Je pars devenir un terroriste » [2]. Son téléphone portable contenait des vidéos de jihadistes [3] et les services de Renseignement italiens ont prévenu de sa dangerosité leurs collègues britanniques lorsqu’il est parti à Londres. Cependant le MI5 ne l’a pas considéré comme dangereux.
Le Britano-pakistanais Khuram Shazad Butt était apparu l’année dernière dans le documentaire de Channel 4, The Jihadis Next Door (les Jihadistes de la porte à côté). Il est membre du groupe wahhabiste al-Muhajiroun, qui avait organisé, en septembre 2006 à la Jameah Islamiyah School (East Sussex), une formation au tir et au combat.
Son leader, Anjem Choudary, lié au Hizb-ut-Tahrir, n’avait pas été condamné à l’époque, il purge aujourd’hui une peine de 5 ans et demi de prison pour apologie de Daesh. Khuram Shazad Butt militait au sein de The Shariah Project, une tentacule d’al-Muhajiroun, afin de convaincre les bars et épiceries tenus par des musulmans de ne plus vendre d’alcool.
Le ministère de l’Intérieur britannique a interdit l’association al-Muhajiroun, puis en 2010 trois autres organisations qui tentèrent de la reconstituer (dont Islam4UK), et trois autres encore en 2014 (dont The Shariah Project). Les services de Renseignement britanniques, qui ont toujours surveillé avec inquiétude les activités nationales d’al-Muhajiroun, ont au contraire encouragé certaines de ses actions à l’étranger, notamment en Afghanistan, en Inde (Cachemire) et en Russie (Caucase).
Rachid Redouane serait un Maroco-Libyen.
Par ailleurs, selon le New York Times, Salman Abdi, l’auteur de l’attaque de Manchester le 22 mai 2017, aurait établi des contacts à Sabratha en Libye avec al-Battar al-Libi, une brigade de Daesh [4]
Voltairenet.org

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*