SEDHIOU-EXTRADITION DE L’ANCIEN DEPUTE ALKALY CISSE VERS L’ARABIE SAOUDITE Abattus, ses proches accusent l’Etat du Sénégal de non assistance

Alcaly CisséL’ancien parlementaire libéral sénégalais, Alkaly Cissé poursuivi pour escroquerie portant sur la somme de 2,5 milliards de CFA a été extradé avant-hier, jeudi 8 mai en Arabie Saoudite. Il risque la décapitation, si l’on en croit plusieurs sources se référant à la juridiction de ce pays. Ses proches accusent l’Etat du Sénégal de « non assistance à citoyen en danger ».

En détention au Maroc depuis vingt mois pour délit d’escroquerie portant sur la somme de 2,5 milliards de francs CFA au dépend d’un saoudien, l’homme d’affaire et ancien parlementaire sénégalais Alkaly Cissé a été finalement extradé vers l’Arabie Saoudite, ce jeudi. Une nouvelle qui sonne comme un couperet sur la tête de ses proches qui craignent une décapitation, comme le prévoit les juridictions de ce pays en de pareilles charges contre un prévenu.
Abdoulaye Diallo, un de ses proches amis et collaborateurs, actuel président de la délégation spéciale de N’diamacouta, est presque hors de lui dès l’annonce de la nouvelle : « C’est avec beaucoup d’amertume que j’apprends l’extradition de Alkaly Cissé vers l’Arabie Saoudite. Je regrette très sincèrement de ce qui lui arrive car, j’ai toujours cru en la justice de mon pays le Sénégal, mais voilà qu’il jette un de ses fils à la merci d’un pays étranger, avec le risque de décapitation.
Cette affaire a été pourtant vidée et Alkaly libéré sur décision de justice. Il a une famille, des proches, des épouses, (…) ». Et de poursuivre « Nous restons convaincus également que l’Etat du Sénégal nous a abandonnés, c’est de la non assistance à citoyen en danger, nous le déplorons ».
Le 28 novembre dernier, les populations de son terroir d’origine, le Kabada, avaient organisé une gigantesque marche pacifique à N’diamalatiel pour réclamer l’intercession de l’Etat du Sénégal en faveur de l’élargissement de leur concitoyen, au motif que l’affaire avait déjà été vidée. A son domicile de N’diamalatiel, l’une de ses trois épouses, Ramata Cissé ainsi que d’autres proches (Mamadou Cellou Diallo, Sérigne M’baye Diallo ou encore Diéla Bâ) manifestent de réels signes de stress face à la nouvelle tournure qui envoie ainsi à la poubelle leur immense espoir de revoir Alkaly Cissé.
Dans le Kabada, l’heure est à la résignation et l’incertitude sur le sort d’un proche sous le coup d’une sentence à forte probabilité dramatique.

Moussa DRAME

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*